vendredi, 1 juillet 2022

Des dizaines de colons israéliens prennent d’assaut le complexe d’Al Aqsa

De nombreux habitants israéliens ont en fait pris d’assaut les pelouses de l’enceinte de la mosquée Al Aqsa, protégées par la forte présence des forces israéliennes libérées le premier jour suivant l’achèvement de l’Aïd al Fitr, qui marque la fin du mois sacré musulman du Ramadan.

Les forces israéliennes ont attaqué des Palestiniens jeudi sur le troisième site le plus sacré de l’Islam à Jérusalem-Est occupée.

Une foule de Palestiniens s’est rassemblée en signe de protestation et des échauffourées ont éclaté lorsque la police est allée emprisonner l’un d’entre eux. Les autorités ont tiré des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes sur les Palestiniens alors que certains se protégeaient à l’intérieur de la mosquée elle-même. La police a ensuite pu être vue juste à l’intérieur d’une entrée de la mosquée.

La police a déclaré avoir réagi à des dizaines de personnes qui criaient à l’incitation et lançaient des pierres, et qu’un policier a été légèrement blessé.

Cependant, des témoins palestiniens ont déclaré qu’il n’y avait aucun signe de jets de pierres au début. Quelques-uns de ceux qui protégeaient l’intérieur de la mosquée ont commencé à lancer des pierres lorsque les flics ont commencé à entrer dans le bâtiment. Les témoins ont parlé sous couvert d’anonymat pour des raisons de sécurité.

En vertu d’arrangements occasionnels connus sous le nom de statu quo, les Juifs sont autorisés à visiter le site mais sans espoir. Au cours des dernières années, ils ont effectivement vérifié en nombre toujours croissant avec des escortes policières et beaucoup ont prié tranquillement, scandalisant les Palestiniens ainsi que la Jordanie voisine, qui est le gardien du site Web.

Les Palestiniens craignent en fait depuis longtemps qu’Israël envisage de finalement prendre le contrôle du site Web ou de le partitionner.

Israël dit qu’il est déterminé à maintenir le statu quo du site, mais a mené un certain nombre d’attaques contre des fidèles musulmans pendant le mois de Ramadan en avril.

Visites principalement nationalistes et les Juifs spirituels ont repris jeudi après avoir été brièvement arrêtés pendant les 10 derniers jours du Ramadan et de la fête de l’Aïd al Fitr.

Jeudi est également la Journée de l’autonomie d’Israël et ces derniers jours, des groupes marginaux ont contacté des fidèles juifs pour commémorer en agitant des drapeaux israéliens sur le lieu saint.

Les appels ont été largement diffusés par les Palestiniens sur les réseaux sociaux, ainsi que des appels à affronter un tel écran.

Hussein al Sheikh, un haut responsable des autorités palestiniennes qui sert de principal agent de liaison entre l’Autorité palestinienne et Israël, ont tweeté à propos du débat, déclarant que hisser le drapeau révélerait une « négligence scandaleuse » des sentiments palestiniens et marquerait la « poursuite des campagnes racistes extrémistes ».

Le Hamas a averti mercredi qu’Israël était « jouer avec le feu et entraîner la région dans une escalade dont l’occupation est pleinement responsable. »

Les affrontements à et autour d’Al Aqsa l’année dernière ont déclenché une guerre israélienne de 11 jours contre Gaza.

 Source : AP

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici