dimanche, 4 décembre 2022

Des milliers de Tchèques demandent la démission du gouvernement lors d’un rassemblement à Prague

Des dizaines de milliers de Tchèques se sont rassemblés à Prague pour protester contre le
la gestion par le gouvernement de la flambée des prix de l’énergie et
l’adhésion à l’OTAN et à l’Union européenne.

La manifestation d’un jour férié dans la rue principale de Prague
square, organisé mercredi par des groupes et partis d’extrême droite
y compris les communistes, a été estimée à « des dizaines inférieures de
des milliers » par la police, contre 70 000 le 3 septembre.

Le groupe organisateur « Czech Republic First ! » s’oppose à la
l’Union européenne et l’OTAN et appelle à l’ centrale
nation de 10,7 millions d’habitants à être militairement neutre.

« Démissionnez, démissionnez », ont-ils scandé à plusieurs reprises lors d’une manifestation.

Les manifestants ont brandi des banderoles comme « Fin de la comédie » et beaucoup ont agité
Drapeaux tchèques.

« Ce gouvernement est absolument anti-tchèque. Il sert uniquement
Bruxelles (centre de l’UE), puissance américaine et OTAN. Il n’a aucun égard
pour les intérêts des citoyens tchèques », a déclaré Pavel Nebel, 53 ans.

Les organisateurs, dont le programme exige aussi la fin de
« dilution planifiée de la nation », a ouvert la manifestation avec le
hymne national, après quoi
les orateurs sont montés sur scène pour dénoncer le gouvernement.

« Un gouvernement a deux devoirs : assurer notre sécurité et
Prospérité économique. Ce gouvernement ne remplit ni l’un ni l’autre de
ces devoirs », a déclaré un intervenant.

Des centaines de personnes se sont rassemblées dans d’autres villes, où elles
pu regarder en streaming la manifestation organisée à Prague,
rapporté par les médias.

Les prix élevés de l’énergie, alimentés par le conflit russo-ukrainien, ont
pression accrue sur les gouvernements à travers Europe pour amortir le coup
de l’augmentation des coûts énergétiques pour les consommateurs et les entreprises.

Le gouvernement tchèque a signé les sanctions de l’UE contre
Russie et a adopté une position ferme face à l’offensive russe en Ukraine. Miroslav Sevcik, doyen de l’Université de Prague
Economics and Business et le premier conférencier à Prague
protester, a appelé à la suppression des sanctions.

Le gouvernement de centre-droit du Premier ministre Petr Fiala
adopté ce mois-ci une série de mesures, dont des aides financières
pour les entreprises et le plafonnement des prix de l’électricité pour les ménages.

Source : TRTWorld et agences

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici