samedi, 3 décembre 2022

« Du jamais vu depuis des années » : deux explosions secouent Jérusalem-Ouest

Au moins quatorze personnes ont été blessées et un adolescent tué alors que Jérusalem-Ouest a été secouée par deux explosions distinctes visant des arrêts de bus, selon des responsables de la sécurité et médicaux.

Selon la police israélienne, la première explosion a eu lieu vers 07h05 (05h05 GMT) mercredi près d’une gare routière à la jonction Givat Shaul à Jérusalem-Ouest, le long d’une autoroute menant à la ville qui est généralement bondée de navetteurs.

Selon la presse locale, l’Israélien qui a succombé à ses blessures après la première explosion est un étudiant de 16 ans.

La deuxième explosion a été entendue à 07h35 (0535 GMT) près de Ramot Junction, également à proximité d’une gare routière, blessant trois personnes.

La police a déclaré qu’elle enquêtait sur les incidents et recherchait d’autres explosifs possibles dans la ville.

Le commissaire de police israélien Kobi Shabtai a demandé au public d’être vigilant et a déclaré que ce type d’attaque n’avait pas été vu depuis des années à Jérusalem, a déclaré le quotidien israélien Haaretz signalé.

Yosef Haim Gabay, un médecin qui était sur les lieux lorsque l’explosion s’est produite, a déclaré à la radio de l’armée israélienne qu' »il y a des dégâts partout ici » et que certains des blessés saignaient abondamment.

Les médecins de l’hôpital Shaare Zedek ont ​​déclaré aux journalistes sur place qu’ils soignaient une autre personne dans un état critique, deux grièvement blessés et deux légèrement blessés. Le centre médical Hadassah a déclaré qu’il soignait six personnes blessées lors de la première explosion et trois autres personnes légèrement blessées lors de la seconde.

L’incident est survenu alors que les tensions israélo-palestiniennes sont fortes, après des mois de raids israéliens en Cisjordanie occupée. Cela a eu lieu quelques heures seulement après qu’un Palestinien de 16 ans a été tué par les forces israéliennes dans la ville occupée de Naplouse en Cisjordanie.

Plus de 130 Palestiniens ont été tués en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est occupée cette année, faisant de 2022 l’année la plus meurtrière depuis 2006. La plupart des décès sont survenus lors d’opérations militaires israéliennes.

Le ministre israélien de la Sécurité publique, Omer Bar-Lev, a qualifié les explosions d' »attaques », apparemment causées par des engins explosifs.

Haaretz a cité une source policière disant que les appareils étaient probablement contrôlés à distance et contenaient des clous, et que les deux étaient placés dans des sacs.

Aucun groupe palestinien n’a revendiqué l’attentat et l’Autorité palestinienne n’a pas immédiatement réagi.

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, tenait des consultations avec le chef de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet et de hauts responsables militaires, a indiqué son bureau.

Après les attentats à la bombe de mercredi, l’armée israélienne a annoncé que deux points de contrôle près de la ville de Jénine, en Cisjordanie, avaient été fermés.

Source : TRTWorld et agences

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici