lundi, 27 juin 2022

En images: le défilé du carnaval de Rio revient après une pause pandémique

Des dérives vibrantes et des danseurs flamboyants font plaisir à des dizaines de milliers de personnes coincées dans le célèbre Sambadrome de Rio de Janeiro, organisant un événement de carnaval reporté après que la pandémie a interrompu les spectacles spectaculaires .

Les principales écoles de samba de Rio de Janeiro ont commencé à se pavaner vendredi, la première nuit du phénomène de deux nuits qui avance samedi.

Le Carnaval 2021 a été rapidement annulé en raison du augmentation des cas de soutenue par la variante Delta.

Pour le Carnaval, les communautés se rassemblent autour des écoles de samba en lice, dont les programmes ne sont pas seulement une source de fierté, mais fonctionnent également car les préparatifs nécessitent de nombreuses couturières, soudeuses, costumières et plus encore.

Il y a des mois de répétitions de mariage pour les danseurs et les batteurs, afin que les individus puissent apprendre la mélodie et les paroles de la mélodie de leur école.

Sao Paulo a également lancé son défilé de carnaval vendredi soir.

Le para des deux villes des ont généralement lieu en février ou mars, mais leurs maires en janvier ont conjointement révélé qu’ils retardaient le carnaval de 2 mois en raison de préoccupations concernant l’expansion de la version Omicron.

La variété des cas de Covid-19 et les décès ont en fait chuté depuis, et plus des trois quarts des Brésiliens sont complètement immunisés, selon le ministère de la Santé du pays.

Les autorités de Rio ont déclaré plus tôt dans la journée ceux qui se rendraient au défilé devra montrer une preuve de vaccination.

Les médias ont montré que les participants n’avaient aucun problème à obtenir des billets ou à entrer dans le Sambadrome sans montrer les documents nécessaires.

Pour ceux qui ne veulent pas débourser le prix d’entrée, il y a eu des célébrations de rue dans tout Rio – bien que la mairie ait rejeté leur autorisation, mentionnant le manque de temps pour se préparer.

Certains organisateurs s’en foutent, arguant que la célébration du Carnaval ne dépendait pas du consentement des autorités, et les fêtards ont envahi les rues en force.

Source : AP

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici