mardi, 23 avril 2024

Israël arrête des dizaines de personnes à Jérusalem et renforce ses forces en Cisjordanie occupée

L’armée israélienne a déclaré qu’elle augmentait ses forces en Cisjordanie occupée, un jour après qu’un tireur palestinien a abattu 7 personnes près d’une synagogue à la frontière de Jérusalem.

« Suite à une évaluation de la situation des FDI (Forces de défense israéliennes), il a été choisi de renforcer le département de Judée-Samarie (Cisjordanie) avec un bataillon supplémentaire », a déclaré samedi l’armée.

La police israélienne a déclaré avoir emprisonné de nombreux Palestiniens à la suite de l’une des attaques les plus meurtrières à Jérusalem-Est occupée depuis des années.

La police a identifié le tireur comme étant un propriétaire de 21 ans Jérusalem-Est, le secteur de la ville occupé par Israël après la guerre des Six jours de 1967.

Il n’y a en fait aucun signe qu’il ait déjà participé à des activités militantes ou appartenu à un groupe armé palestinien établi.

Il a été éliminé par les autorités après une brève poursuite.

Une autre fusillade aurait fait au moins 2 colons israéliens illégaux blessés à Jérusalem-Est occupée, selon les médias locaux.

L’attaque a eu lieu près d’une colonie israélienne dans la ville de Silwan dans la ville, a déclaré samedi la chaîne de télévision publique israélienne KAN, dont parmi les blessés sont restés dans un état grave.

Les autorités israéliennes ont déclaré que l’agresseur était un Palestinien de 13 ans de Jérusalem-Est, et a été blessé par 2 personnes armées habitants qui se trouvaient sur les lieux.

Dans un communiqué, les flics ont déclaré avoir effectivement arrêté « 42 personnes pour interrogatoire » du jour au lendemain, « dont quelques membres de la famille du terroriste » .

Les autres détenus étaient des propriétaires de la zone du tireur, ont indiqué les autorités.

Dans une autre déclaration, les flics ont déclaré que la force avait en fait été placée au « plus haut niveau » d’alerte après l’attaque dans le quartier de « Neve Yaakov » à Jérusalem-Est.

Le chef des autorités israéliennes, Kobi Shabtai, a qualifié la fusillade de « parmi les pires attaques qu'(Israël) ait connues récemment.  »

L’Union européenne a « fermement condamné » samedi les attaques de cette semaine dans Jérusalem-Est occupée et a conseillé à Israël de « n’utiliser la force meurtrière qu’en dernier recours ».

« … Il faut s’inquiéter que la force mortelle ne soit utilisée qu’en dernier espoir alors qu’elle est strictement inévitable afin de protéger la vie », a déclaré le chef de la diplomatie du bloc, Josep Borrell.

Il a également souligné que les forces israéliennes avaient éliminé 30 Palestiniens en Cisjordanie occupée depuis le début de l’année.

Borrell a ajouté que dans le bilan de 2015, lorsque « plus de 150 individus ont été éliminés par les forces israéliennes en la Cisjordanie, dont 30 enfants « , était  » le plus grand nombre compte tenu de l’achèvement de la 2e intifada en 2005 « .

LIRE LA SUITE : Un nombre de morts comme un tireur ouvre le feu à Jérusalem-Est occupée

Source : TRTWorld et agences

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici