jeudi, 23 mai 2024

La grande stratégie des EAU façonne un nouvel ordre régional

Alors que les pays occidentaux prennent du recul, les Émirats arabes unis construisent progressivement une région qui autonomise la Russie et la Chine – au détriment de l’influence américaine et européenne.

La couverture après l’assassinat du président tchadien Idris Deby par les rebelles FACT le 19 avril 2021 a révélé la complexité des réseaux complexes d’armes, de combattants et de parrainage international reliant les zones de conflit d’Afrique et Moyen-orient.

Au cœur de ces réseaux se trouve une petite monarchie tribale qui devient de plus en plus un acteur majeur dans la région: les Émirats arabes unis (EAU). Renforcé par un États-Unis et un retrait européen de la région, Abu Dhabi a comblé le vide en prenant en main les questions de sécurité régionale suivant une vision qui sape les intérêts et les valeurs occidentaux.

Au cours de la dernière décennie, Abu Dhabi est devenu un acteur de plus en plus affirmé dont les partenariats douteux avec les autorités locales, les groupes rebelles contre-révolutionnaires ainsi que les puissances résurgentes telles que la Russie et la Chine, défient de plus en plus l’ordre international libéral.

De petite taille et de capacité, les Émirats arabes unis ont activement construit de vastes réseaux de substitution en Somalie, en Libye et au Yémen qui, à côté de la grande force mercenaire d’Abou Dhabi, peuvent faire leur norme anti-mercenaire et l’achat d’armes à des acteurs non étatiques qui défient les gouvernements légitimes. En aidant Sissi sur le trône en Égypte en 2013 tout en essayant de protéger le régime d’Assad des sanctions occidentales, les Émirats sont devenus le patron ultime d’un nouvel ordre autoritaire dans la région après le printemps arabe.

Alors que de nombreux décideurs politiques à Washington considèrent toujours Abu Dhabi comme un substitut des guerres régionales américaines par délégation, les Émirats arabes unis sont depuis longtemps devenus plus sélectifs dans les causes qu’ils soutiennent – ne le faisant que lorsque cela sert leurs intérêts de sécurité nationale et leurs prédispositions idéologiques.

Grand stratégiquement, les Emirats poursuivent une vision supérieure à sa taille conventionnelle; celui de bâtir un empire néo-mercantiliste au carrefour entre l’Orient et l’Occident. Au-delà de la politique traditionnelle de couverture des petits États, les EAU se sont démarqués comme un acteur à part entière, offrant au plus offrant l’accès aux points d’étranglement stratégiques du commerce international non seulement dans le Golfe, mais aussi dans l’océan Indien, la mer Rouge et le plus large Corne de l’Afrique.

Alors que jusqu’à présent, les États-Unis et les partenaires européens sont toujours les plus offrants en termes de soutien de défense qu’ils fournissent à Abu Dhabi, la Chine renforce sa présence à Abu Dhabi dans les informations et domaine de l’intelligence artificielle. Pendant ce temps, Abu Dhabi a également trouvé des synergies croissantes avec la Russie. Là où les puissances américaines et européennes ont hésité à déposer leur nourriture, la Russie et les Émirats arabes unis coopèrent pour développer des tactiques, des techniques et des procédures communes pour faire face aux menaces communes au Sahel, en Libye, au Yémen et en Syrie.

Contrairement au partenariat des EAU avec les États-Unis ou l’OTAN, Abu Dhabi ne joue pas le rôle de partenaire junior lorsqu’il s’engage avec Moscou ou Pékin. Au contraire, les EAU entrent dans ces nouvelles relations avec l’Orient en tant que pair affirmé. Et si d’un point de vue émirati, les relations avec l’Occident sont trop souvent liées aux conditionnalités des droits de l’homme, ses nouveaux partenariats à l’Est sont fondés sur des synergies idéales communes.

À l’instar de la Russie et de la Chine, les Émirats arabes unis font preuve de tolérance zéro à l’égard de la société civile et accordent la priorité à la sécurité du régime par rapport à la sécurité individuelle. Cela se traduit par une paranoïa partagée de l’islam politique selon lequel Abu Dhabi, avec Moscou et Pékin, constitue un «terrorisme». Il n’est donc pas étonnant non plus que les trois acteurs redoutent le réveil de la sphère publique arabe lors du printemps arabe il y a dix ans. Et en tant que patron d’une croisade contre-révolutionnaire régionale , Abu Dhabi est devenu un allié important, en particulier pour Moscou, lorsqu’il s’agit de faire reculer les premières réalisations des révolutions en Libye et en Syrie.

Élevés d’un petit État local à un acteur régional à travers les guerres américaines par délégation dans la région, les Émirats arabes unis sont maintenant devenus eux-mêmes un patron, déléguant le fardeau de la guerre à une gamme de substituts tels que le Southern Transitional Conseil (STC) au Yémen ou l’Armée nationale libyenne (ANL) en Libye qui commettent des crimes de guerre, ne respectent pas les droits de l’homme, prolifèrent les armes et prolongent les conflits. Les retombées de ces conflits menacent la stabilité d’un vieil ordre occidental en Afrique et au Moyen-Orient, que les États-Unis et Europe ont largement abandonné.

L’assassinat du président tchadien Idris Deby est l’un de ces effets d’entraînement, commis par les rebelles FACT qui ont été entraînés par des mercenaires russes en Libye sur la masse salariale émiratie . La complexité des vastes réseaux de substitution les rend difficiles à contrôler par Abu Dhabi – et encore moins par les partenaires occidentaux des EAU.

Alors que Washington, Londres et Bruxelles prennent le relais au Sahel, dans la Corne de l’Afrique et au Moyen-Orient, les EAU façonnent progressivement un nouvel ordre régional qui autonomise la Russie et la Chine – au détriment de l’influence américaine et européenne .

Néanmoins, Abu Dhabi continue de bénéficier de ventes d’armes occidentales importantes qui ne sont assorties que de peu de conditions et donnent davantage de pouvoir à un acteur régional qui ne répond qu’à contrecœur aux préoccupations occidentales. Et avec le temps, le pivot progressif des EAU vers l’Est les mettra hors de portée de tout effet de levier occidental.

Clause de non-responsabilité: les points de vue exprimés par les auteurs ne reflètent pas nécessairement les opinions, les points de vue et les politiques éditoriales de TRT World.

Nous accueillons tous les arguments et soumissions à TRT World Opinion – veuillez les envoyer par e-mail, à opinion.editorial@L’Entrepreneur.com

.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

xnxx sex download russianporntrends.com hardxxxpics saboten campus freehentai4u.com read manga porn rakhi sex photo ganstagirls.com nani sex video xxx indian girl video download elporno.mobi tamilauntycom bf hd video bf hd video porn555.me anyporn hd tamil beach sex erolenta.com xxx sex boy to boy bustyboobs pakistanixxxx.com nude sexy videos desi sex xvideos.com tubaka.mobi justdesi in free naked dance vegasmpegs.mobi eva grover desi ass lick eroanal.net 69 xvideo 4k xnxx thefuckingtube.com xxii roman numerals translation tamil nayanthara sex sexozavr.com indian porn videos tumblr كلبات سكس porn-arab.net نيك ف الكس y3df comics popsexy.net akhil wife hentai ahri wowhentai.net the sarashina bloodline