mardi, 21 septembre 2021

La Turquie allume la première torchère au champ de Sakarya en mer Noire

Le président Recep Tayyip Erdogan déclare qu’avec le gaz de la mer Noire, la Turquie « réduira considérablement sa dépendance vis-à-vis des sources étrangères. »

Turquie a en fait allumé la première torchère dans le champ de gaz de Sakarya situé dans la mer Noire.

 » Aujourd’hui, pour la première fois, nous allons brûler le gaz de la mer Noire que nous avons trouvé et commencé à extraire de centaines de mètres sous terre », a déclaré le président Recep Tayyip Erdogan, lors d’un événement virtuel pour marquer l’occasion mercredi.

« Avec l’introduction du gaz de la mer Noire dans un avenir proche, nous réduirons considérablement notre dépendance à l’égard des sources étrangères ,  » a déclaré Erdogan.

Les puits forés par la Turquie pour le gaz dans la mer Noire ne sont pas les tout premiers, et bien sûr, ils ne seront pas les derniers, a-t-il ajouté.

« Auparavant, nous réalisions des forages avec des entreprises internationales via le leasing. Désormais, contrairement aux précédents, nous réalisons également cette opération avec nos propres navires et nos propres personnels », a-t-il poursuivi.

La Turquie a également mis fin à sa dépendance étrangère avec la compétence technique qu’elle a accomplie en matière de forage, a-t-il déclaré.

La plus grande découverte de gaz de Turquie, totalisant 405 milliards de mètres cubes (bcm), a été découverte en 2015 par le navire de forage du pays Fatih dans le champ de gaz de Sakarya situé dans la mer Noire.

Le mois dernier, la Turquie a révélé une deuxième découverte de 135 Gm3 dans le puits Amasra-1 dans le nord du champ gazier de Sakarya, portant la découverte de gaz cumulée globale à 540 Gm3.

L’année dernière, la consommation de gaz du pays s’élevait à 48,2 milliards de mètres cubes, en hausse d’environ 6,5 X25 par rapport à l’année précédente. La Turquie a importé 48 Gm3 de son utilisation de gaz, tandis que la production nationale a atteint 441 millions de mètres cubes en 2020.

La première production du champ de Sakarya prévoit de démarrer d’ici 2023.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici