mardi, 27 septembre 2022

Le Kenya annule sa décision de rompre ses liens avec le Polisario du Sahara occidental

Le ministère des Affaires étrangères du Kenya a en fait annulé le choix fait par le président William Ruto de couper les liens avec la région du Sahara occidental contestée contrôlée par le Polisario.

Ruto a déclaré sur mercredi dernier que la nation d’Afrique de l’Est ne reconnaissait plus la région en tant qu’État indépendant.

Dans une déclaration aux médias lundi, le secrétaire principal des Affaires étrangères du Kenya, Macharia Kamau a déclaré que « la position du Kenya sur la République arabe sahraouie démocratique [RASD] est pleinement alignée sur le choix de l’Organisation de l’unité africaine de confesser la RASD à ses membres le 22 août 1982 et sur la Charte de l’UA (Union africaine), qui exige la droit inaliénable d’un individu à l’autodétermination. En outre, la nation s’aligne sur les choix des assemblées ultérieures des chefs d’État et de gouvernement fédéral de l’UA sur la RASD. »

Kamau a ajouté que la République du Kenya préserve d’excellentes relations avec tous les membres de l’Union africaine et les Nations Unies, ajoutant que son pays a et continuera de renforcer les relations pour un bénéfice partagé.

Le Kenya s’aligne sur la résolution 690 du Conseil de sécurité de l’ONU de 1991, qui exige l’autodétermination de l’Occident Sahara par le biais d’un référendum totalement libre et équitable administré par l’ONU et l’Union africaine.

Nairobi a en effet souligné qu’il soutenait l’application à la lettre de cette résolution du Conseil de sécurité de l’ONU.

 » Il convient également de garder à l’esprit que le Kenya ne mène pas sa politique étrangère sur ou sur toute autre plate-forme de médias sociaux, (cependant) plutôt via les principaux fichiers et structures du gouvernement « , a ajouté Kamau.

Les commentaires du président Ruto sont intervenus quelques minutes après avoir reçu un message de félicitations du roi Mohammed VI du Maroc après avoir fini par être président.

Ruto a déclaré qu’il avait reçu un « message de Sa Majesté le roi Mohammed VI. Le Kenya annule sa reconnaissance de la RASD et entame des actions pour réduire la présence de l’entité dans le pays. »

Le dirigeant kenyan a ajouté dans sa déclaration que son pays accélère les relations avec le Royaume du Maroc dans des domaines tels que le commerce, l’agriculture, la santé, le tourisme et l’énergie pour le bénéfice partagé des deux nations.

Le Front Polisario soutenu par l’Algérie veut un État indépendant au Sahara Occidental, une immense étendue de désert riche en minéraux que le Maroc déclare comme partie de sa propre région.

Le chef du mouvement Polisario, Brahim Ghali, s’est rendu à l’investiture de Ruto le 13 septembre dans la capitale Nairobi et a été identifié par le président Ruto lui-même alors qu’il présentait d’autres chefs d’État.

Dans le cadre d’un cessez-le-feu de 1991, l’ONU, qui considère le Sahara occidental comme  » une zone non autonome « , a publié un objectif de maintien de la paix.

En février 2014, l’administration du Polisario a ouvert une ambassade à Nairobi et entretient depuis de bonnes relations avec le Kenya.

Sou rce : TRTWorld et les entreprises

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici