dimanche, 5 février 2023

Le Nigeria dément les allégations de pratique d’avortements de masse parmi les victimes du conflit

L’armée nigériane a en fait nié avoir exécuté un « programme illicite » d’années pour pratiquer des avortements parmi les femmes et les femmes qui ont été victimes de militants, appelant le dénonce comme « un ensemble d’insultes contre les personnes et la culture nigérianes ».

« Le personnel militaire nigérian a été élevé, élevé et formé davantage pour protéger des vies », a-t-il déclaré mercredi.

 » (L’)armée nigériane ne réfléchira donc pas à un tel mal de mener un programme d’avortement méthodique et illégal n’importe où et n’importe quand, et certainement pas sur notre propre sol. « 

Le La force armée répondait au rapport de la firme de presse qui alléguait « parce qu’au moins en 2013, la force armée nigériane a en fait mené un programme d’avortement truqué, méthodique et illégal dans le nord-est du pays, mettant fin à au moins 10 000 grossesses chez les femmes et les femmes ».

« Beaucoup d’entre elles avaient en fait été enlevées et violées par des militants », a-t-il déclaré, ajoutant que ceux qui résistaient à un avortement risquaient d’être « battus, tenus sous la menace d’une arme ou drogués pour se conformer ».

a déclaré que son rapport était basé sur des témoins de 33 femmes et femmes, cinq agents de santé et 9 membres du personnel de sécurité associés au programme supposé, ainsi que sur des dossiers militaires et des dossiers d’établissements médicaux  » décrivant ou comptabilisant d’innombrables procédures d’avortement. « 

La foi joue un rôle central au Niger une vie, l’islam étant la religion dominante dans le nord du pays et le christianisme dans le sud.

L’avortement est illégal sauf lorsque la vie de la mère est en danger.

Dans le nord du pays, L’avortement illégal de grossesse est passible d’une peine de 14 ans de prison.

Le nord-est du Nigeria est l’épicentre d’une révolte militante lancée par le groupe Boko Haram en 2009.

Plus de 40 000 personnes sont décédés et environ deux millions de personnes ont été déplacées dans le cadre de ce conflit de longue date, qui s’est en fait étendu au Tchad, au Niger et au Cameroun voisins.

Source : TRTWorld et entreprises

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici