mardi, 21 septembre 2021

Le PM Modi, Biden et plus de 100 dirigeants mondiaux s’adresseront en personne à l’AGNU la semaine prochaine

Le Premier ministre Narendra Modi et le président des assisteront en personne au débat général de l’ONU la semaine prochaine, en tant que plus de 100 chefs d’État et de gouvernement fédéral se présenter à New York pour participer à la session annuelle de l’Assemblée générale de haut niveau, qui était devenue virtuelle en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19.

Modi résoudra les dirigeants mondiaux depuis la célèbre salle de l’Assemblée générale des Nations Unies le matin du 25 septembre, un jour après avoir participé au Sommet des dirigeants Quad à Washington DC organisé par Biden le 24 septembre.

Modi, Biden, le Premier ministre australien Scott Morrison et son équivalent japonais Yoshihide Suga participeront au sommet des dirigeants de la structure quadrilatérale à Washington et évalueront l’évolution de leur tout premier sommet virtuel le 12 mars 2021 et parleront sur les préoccupations locales d’intérêt commun, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans une déclaration.

Modi traitera du débat général de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) le 25 septembre. Le thème car l’argument général de cette année est de renforcer la force grâce à l’espoir de se remettre du COVID-19, de reconstruire de manière durable, de répondre aux besoins de la planète, de respecter les droits des individus et de revitaliser les Nations Unies », indique le communiqué de la MEA.

Selon la 2e liste provisoire des orateurs pour l’Assemblée générale, environ 109 présidents et gouvernements fédéraux traiteront personnellement de l’argumentation générale et près de 60 prononceront des discours au moyen de déclarations vidéo préenregistrées.

Biden se rendra à New York pour prononcer son tout premier discours devant les 193 membres de l’Assemblée générale en tant que président américain. Les États-Unis sont traditionnellement le deuxième orateur après le Brésil lors du différend général, qui se déroulera cette année du 21 au 27 septembre.

Le diplomate afghan est noté comme le dernier orateur le dernier jour du différend général. Actuellement, l’envoyé afghan à l’ONU est l’ambassadeur Ghulam Isaczai, qui a été choisi par l’ancien président Ashraf Ghani comme envoyé de Kaboul à l’ONU en juin 2021. Le gouvernement intérimaire des talibans au pouvoir n’a encore fait aucune soumission concernant les qualifications d’Isaczai.

Les diplomates du Myanmar et de la Guinée ont également pris la parole au nom de leurs pays le dernier jour du débat. À la suite du coup d’État au Myanmar, ses dirigeants militaires ont déclaré que l’ambassadeur du pays à l’ONU, Kyaw Moe Tun, avait été limogé et qu’ils voulaient qu’Aung Thurein le change.

En réponse à une question sur qui devrait représenter le Myanmar à la AGNU, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres avait en effet déclaré que c’est une question qui est strictement entre les mains de la commission de vérification des pouvoirs et, naturellement, nous nous conformerons à ce que les mentions des membres décident en commission de vérification des pouvoirs ou, en fin de compte, si essentiel à l’assemblée générale . C’est un endroit où le Secrétariat n’a aucun pouvoir.

Le président sri-lankais Gotabaya Rajapaksa, le nouveau Premier ministre israélien Naftali Bennett, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président palestinien Mahmoud Abbas sont parmi les dirigeants mondiaux qui participeront à la session en face à face.

La 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies débutera mardi. Le ministre des Affaires étrangères des Maldives, Abdulla Shahid, sera le président de la session d’un an.

Modi s’était adressé pour la dernière fois à la session de l’Assemblée générale des Nations Unies en 2019. L’année dernière, les dirigeants mondiaux avaient en fait soumis des déclarations vidéo préenregistrées pour les . session de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre, les présidents et le gouvernement fédéral n’ayant pas pu participer physiquement à l’événement annuel en raison de la pandémie de .

C’était la toute première fois en 75 ans d’histoire de l’ONU que le haut- la session de niveau était en fait devenue virtuelle. Cette année également, le choix a été laissé aux dirigeants mondiaux d’envoyer des déclarations préenregistrées étant donné que la pandémie continue de faire rage dans un certain nombre de pays du monde.

Les autres occasions tout au long du 76e session de l’Assemblée générale sont la conférence pour célébrer le 20e anniversaire de l’adoption de la Déclaration et du Programme d’action de Durban le 22 septembre, le Dialogue sur l’énergie réuni par le Secrétaire général de l’ONU Guterres le 24 septembre et la conférence plénière pour célébrer et promouvoir la Journée internationale pour la suppression totale de la défense nucléaire le 28 septembre.

Guterres et le Premier ministre britannique Johnson tiendront une table ronde informelle à huis clos avec un petit groupe représentatif de présidents et de gouvernements en marge de la Assemblée Générale le 20 septembre.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici