dimanche, 26 juin 2022

Les dirigeants arménien et azerbaïdjanais discutent d’un « traité de paix » sur la région du Karabakh

Les dirigeants des deux ennemis jurés, l’Arménie et l’Azerbaïdjan, se sont en effet mis d’accord lors d’une réunion à Bruxelles pour « faire avancer les conversations » sur un traité de paix sur le Karabakh qui a été libéré par Bakou depuis Erevan lors d’une guerre en 2020, a déclaré le président du Conseil européen.

Les deux dirigeants ont eu une discussion « franche et productive » sous la médiation de l’UE à Bruxelles, a déclaré dimanche le président du Conseil européen, Charles Michel.

« Les dirigeants ont accepté des discussions préalables sur le futur traité de paix régissant les relations interétatiques entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan », a déclaré Michel dans une déclaration.

La procédure débutera dans « les prochaines semaines « , a-t-il dit, ajoutant qu’il avait inquiété les deux dirigeants qu' » il était nécessaire que les droits et la sécurité de la population de souche arménienne au Karabakh soient traités « .

Il y aura également une  » conférence des Commissions Frontières  » dans les prochains jours, qui résoudra les problèmes de délimitation des frontières et  » comment faire au mieux sûr une situation stable « .

Les dirigeants ont également convenu que les liaisons de transport devaient être débloquées.

Nikol Pashinyan—- actuellement sous pression pour démissionner—- discuté  » les préparatifs du processus de règlement sur la normalisation des relations entre les deux nations, les problèmes humanitaires, en plus du règlement du différend du Haut-Karabakh « , a déclaré un communiqué de son bureau.

Le lieu de travail d’Ilham Aliyev a déclaré le président  » a exprimé son espoir que la procédure de rédaction de l’accord de paix entre les 2 nations serait accélérée « .

Une autre conférence organisée par l’UE entre Aliyev et Pashinyan est prévue pour juillet ou août, a déclaré Michel.

Pendant le conflit de 44 jours, l’Azerbaïdjan a libéré un certain nombre de villes et environ 300 colonies et villages qui étaient en fait occupés par l’Arménie depuis près de trente ans.

En janvier 2021, les dirigeants de la Russie, de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie ont signé un pacte pour développer la ti financière es et équipements au profit de toute la région. Il consistait également en la mise en place d’un groupe de travail trilatéral sur le Karabakh.

Le pacte a été considéré en Arménie comme un embarras à l’échelle nationale et a déclenché des semaines de manifestations anti-gouvernementales, conduisant Pashinyan à convoquer des élections parlementaires anticipées que son parti , Contrat civil, remporté en septembre dernier.

Source : TRTWorld et sociétés

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici