mardi, 7 décembre 2021

Les infections à atteignent un nouveau record en République tchèque

Les infections à en République tchèque ont monté en flèche pour atteindre un tout nouveau record, atteignant près de 26 000 cas quotidiens, a déclaré mercredi le ministère de la Santé.

Le décompte quotidien a atteint 25 864 mardi, environ 3 000 de plus que le précédent record enregistré vendredi.

Le taux d’infection du pays est passé à 1 061 nouveaux cas pour 100 000 habitants au cours des 7 derniers jours, soit près de deux fois plus qu’il y a deux semaines. Alors que les infections montent en flèche, le gouvernement fédéral a réfléchi à la vaccination obligatoire de certains groupes de personnes, notamment les seniors, le personnel médical et militaire et les policiers. Un peu plus de 58 pour cent de la population tchèque a en fait été complètement immunisé.

Une autre proposition sous facteur à considérer est réduire le délai entre un deuxième coup et un rappel de 6 à 5 mois.

Le gouvernement devrait dévoiler son plan bientôt, potentiellement la semaine prochaine.

La hausse la plus récente a a frappé le pays à un moment de changement politique à la suite d’élections parlementaires en octobre. Certaines des propositions et mesures imposées par le gouvernement sortant du Premier ministre Andrej Babis se heurtent à une coalition de cinq célébrations qui ont accepté de former un nouveau gouvernement fédéral.

La nouvelle union rejette strictement toute vaccination obligatoire. Vlastimil Valek, la perspective d’être le tout nouveau ministre de la Santé, a déclaré mercredi que « ce n’est pas une option, cela divise encore plus la société ». Le président Milos Zeman devait nommer vendredi le chef de la toute nouvelle union, Petr Fiala, le Premier ministre désigné, mais on ne sait pas quand le président pourrait prêter serment à son gouvernement fédéral.

Quelques nouvelles Les contraintes ciblant les non vaccinés ont déjà fonctionné lundi. De nombreuses personnes non vaccinées ne sont plus autorisées à révéler des tests de négatifs afin d’assister à des événements publics, d’aller dans des bars et des restaurants, d’aller chez des coiffeurs, des musées et des centres comparables ou d’utiliser des hôtels. Seules les personnes immunisées ou guéries de la COVID-19 resteront qualifiées. Le tout nouveau syndicat a déclaré qu’il souhaitait recommencer à autoriser les tests négatifs à servir de laissez-passer pour ces lieux et activités.

Dans l’ensemble, le pays de 10,7 millions d’habitants a enregistré plus de 2 millions de cas de COVID-19 et 32 ​​408 décès.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici