lundi, 26 février 2024

«Meurtres ciblés»: la police américaine soupçonne que le meurtre de quatre hommes musulmans est lié

La police de l’État États-Unis du Nouveau-Mexique a déclaré avoir enquêtent sur les meurtres de trois hommes musulmans qu’ils soupçonnent d’être liés à un quatrième homicide de l’année dernière.

Le département de police d’Albuquerque a déclaré samedi dans un communiqué avoir trouvé la dernière victime dans la nuit de la veille.

Ils ne l’ont pas identifié mais ont dit qu’il était dans la vingtaine, musulman et « natif d’Asie du Sud ».

« Les enquêteurs pensent que le meurtre de vendredi pourrait être lié à trois meurtres récents d’hommes musulmans également d’Asie du Sud », indique le communiqué samedi.

Deux des victimes précédentes étaient des Pakistanais musulmans, un homme de 27 ans dont le corps a été retrouvé le 1er août et un homme de 41 ans retrouvé le 26 juillet.

Les détectives enquêtent actuellement pour savoir si ces meurtres sont liés à la mort d’un homme musulman d’Afghanistan qui a été tué le 7 novembre 2021, en dehors de l’entreprise qu’il dirigeait avec son frère à Albuquerque, selon le communiqué.

La police a exhorté toute personne disposant d’informations à appeler une ligne de dénonciation et a déclaré que le FBI participait à l’enquête.

La gouverneure du Nouveau-Mexique, Michelle Lujan Grisham, a exprimé son indignation face aux attaques et sa solidarité avec la communauté musulmane de l’État du sud-ouest.

« Les assassinats ciblés de résidents musulmans d’Albuquerque sont profondément énervants et totalement intolérables », a déclaré Lujan Grisham sur Twitter.

Elle a dit qu’elle envoyait des policiers supplémentaires à Albuquerque pour aider à l’enquête.

« Nous continuerons à faire tout ce que nous pouvons pour soutenir la communauté musulmane d’Albuquerque et du Grand Nouveau-Mexique », a-t-elle déclaré.

Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), le plus grand groupe américain de défense des droits civiques des musulmans, a déclaré samedi qu’il offrirait une récompense de 10 000 $ à quiconque fournirait des informations menant à l’arrestation du tueur.

« Cette tragédie affecte non seulement la communauté musulmane, mais tous les Américains », a déclaré le directeur exécutif national du CAIR, Nihad Awad, dans un communiqué.

« Nous devons être unis contre la haine et la violence, quelle que soit la race, la religion ou l’origine des victimes ou des auteurs. »

Source : TRTWorld et agences

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici