mardi, 21 juin 2022

Nouveau raid israélien sur l’enceinte d’Al Aqsa, des dizaines de Palestiniens blessés

Au moins 42 Palestiniens ont été blessés dans l’enceinte de la mosquée Al Aqsa de Jérusalem-Est occupée alors que les forces israéliennes effectuaient un autre raid sur le lieu saint après la prière de l’aube.

L’attaque contre des fidèles a eu lieu le dernier vendredi du mois sacré musulman du Ramadan. Aucune des blessures n’était grave, a déclaré le Croissant-Rouge palestinien, ajoutant que 22 personnes avaient dû se rendre au centre de santé.

Les autorités israéliennes ont bloqué toutes les entrées de l’enceinte pendant le raid alors que l’État juif continuait de restreindre les accès au 3e site Web le plus sacré de l’islam.

Des témoins et des journalistes ont déclaré que les flics avaient tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc.

La police israélienne déclare que les forces sont entrées dans la substance après que des « émeutiers » ont lancé des pierres et des feux d’artifice, y compris vers le mur Occidental, le site spirituel juif sous la mosquée Al Aqsa.

Les autorités ont déclaré que trois personnes avaient été arrêtées, deux pour avoir jeté des pierres et une pour « incitation à la foule ».

La substance a en fait vu les attaques israéliennes contre les fidèles augmenter violemment tout au long du mois de Ramadan en avril, et environ 300 Palestiniens ont été blessés dans ces attaques.

Les dirigeants musulmans ont en fait été irrité par le courant u ptick dans les raids israéliens en plus des visites dans l’enceinte par des habitants juifs, exprimant leur inquiétude qu’Israël cherche peut-être à diviser la substance et à créer un espace pour les louanges juives alors que l’État continue de s’enfoncer dans le territoire palestinien. La violence à Jérusalem-Est occupée a fait craindre un autre conflit comparable à l’hostilité israélienne de l’année dernière à Gaza déclenchée par un mécontentement comparable sur le lieu saint.

Les Palestiniens déclarent l’existence de flics israéliens sur le site Web, et des les départs par des variétés croissantes de juifs nationalistes et spirituels, sont une infraction aux plans désinvoltes vieux de plusieurs décennies régissant le site.

Les visites ont été interrompues la semaine dernière pendant les 10 derniers jours du mois sacré musulman du Ramadan , qui se termine ce week-end.

Des dizaines d’innombrables musulmans devraient se rendre aux premières prières du vendredi à midi.

Auparavant cette semaine, environ 250 000 fidèles se sont rassemblés sur le site pour Laylat al Qadr, une nuit de prières extrêmes qui marque le point culminant du Ramadan, sans aucun rapport de violence.

Source : TRTWorld et entreprises

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici