samedi, 3 décembre 2022

OCDE : guerre en Ukraine, hausse de l’inflation ralentissant la croissance mondiale à un minimum

Entravée par des taux d’intérêt élevés, pénalisant l’inflation et la guerre de la Russie contre l’Ukraine, l’économie mondiale ne devrait afficher qu’une croissance modeste cette année et se développer beaucoup plus tièdement en 2023.

C’était la projection qui donne à réfléchir publiée mardi par l’Organisation de coopération et d’avancement économiques (OCDE), basée à Paris.

Selon l’évaluation de l’OCDE, l’économie mondiale ne connaîtra qu’une croissance de 3,1 % cette année, contre 5,9 % en 2021.

L’année prochaine, selon les prévisions de l’OCDE, sera encore pire : l’économie mondiale ne progresserait que de 2,2 %.

« Il est vrai que nous ne prévoyons pas une crise économique internationale », a déclaré le secrétaire général de l’OCDE, Mathias Cormann, lors d’une conférence de presse.

« Cependant, il s’agit d’une perspective vraiment, vraiment difficile, et je ne pense pas que quiconque tirera un grand réconfort de la projection d’une croissance mondiale de 2,2 %. »

L’OCDE s’attend à ce que les États-Unis, la plus grande économie du monde, enregistrent une croissance de seulement 1,8 % cette année (contre 5,9 % en 2021), 0,5 % en 2023 et 1 % en 2024.

Leur rapport prévoit que l’inflation américaine, bien qu’en baisse, restera bien au-dessus de l’objectif annuel de 2 % de la Fed l’année prochaine et jusqu’en 2024.

Les prévisions de l’organisation pour le 19 nations européennes qui partagent la monnaie euro, qui subissent une crise énergétique à cause de la guerre de Russie, ne sont guère plus brillantes.

L’OCDE s’attend à ce que la zone euro ne gère conjointement qu’une croissance de 0,5 % l’année prochaine avant d’accélérer quelque peu à 1,4 %. en 2024.

Et il prévoit que l’inflation continuera de comprimer le continent : l’OCDE prévoit que les prix à la clientèle, qui n’ont augmenté que de 2,6 % en 2021, eap 8,3 % pour l’ensemble de 2022 et 6,8 % en 2023.

Quel que soit le développement que l’économie internationale produira l’année prochaine, selon l’OCDE, il proviendra principalement des pays émergents d’Asie, qui, selon elle, représenteront trois -quarts de la croissance mondiale.

L’économie indienne, par exemple, devrait connaître une croissance de 6,6 % cette année et de 5,7 % l’année prochaine.

L’économie chinoise, qui a récemment enregistré une croissance annuelle à deux chiffres développement, ne s’élargira que de 3,3 % cette année et de 4,6 % en 2023.

Source : AP

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici