mardi, 9 août 2022

ONU : Des découvertes suggèrent que des balles israéliennes ont tué un journaliste d’Al Jazeera

Quick News

Les balles qui ont éliminé la journaliste d’Al Jazeera Shireen Abu Akleh ont été tirées du côté israélien, selon au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de la personne (HCDH).

« Toutes les informations que nous avons effectivement recueillies… concordent avec la conclusion selon laquelle les coups de feu qui ont tué Abu Akleh et blessé son collègue Ali Sammoudi provient des forces de sécurité israéliennes, et non des tirs aveugles de Palestiniens armés, comme l’ont initialement prétendu les autorités israéliennes », a déclaré le HCDH dans un communiqué vendredi.

« Nous n’avons trouvé aucune information suggérant qu’il y ait eu activités menées par des Palestiniens armés dans le voisinage immédiat des journalistes », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il était « profondément troublant » que les autorités israéliennes n’aient pas encore procédé à une enquête pénale sur la question.

Le 11 mai, Abu Akleh, 51 ans, couvrait un raid militaire israélien près du camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie occupée lorsque elle a été abattue. Des responsables palestiniens et son employeur, Al Jazeera, ont déclaré qu’elle avait été tuée par les forces israéliennes.

Israël, pour sa part, a nié toute responsabilité et a exigé un examen conjoint avec les Palestiniens, une décision rejetée par les autorités palestiniennes.

Source : AA

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici