lundi, 26 septembre 2022

Pakistan SC arrête la démolition d’un dharamshala hindou à Karachi

La Cour suprême du Pakistan a en fait ordonné à l’administration de Karachi d’arrêter la démolition d’un dharamshala hindou et de louer la maison patrimoniale située au cœur de la ville.

Un banc de trois juges- – dirigé par le juge en chef du Pakistan Gulzar Ahmed – a rendu l’ordonnance vendredi lors de l’audition d’une affaire concernant l’exécution d’un jugement de 2014 sur les droits des minorités.

Tout au long de l’audience, le Dr Ramesh Kumar – un co – membre choisi d’une commission individuelle sur les minorités – a précisé que la maison de Saddar Town-I à Karachi – mesurant environ 716 mètres carrés était un dharamshala, a rapporté dimanche l’Express Tribune.

Kumar également mis avant les photos de la cour de l’immeuble. Il a déclaré que l’Evacuee Trust Property Board (ETPB) avait loué la propriété résidentielle ou commerciale à une personne privée, qui détruisait le dharamshala pour construire une place d’affaires.

Kumar a déclaré que le président de l’ETPB était en concurrence Le tribunal (SHC) a autorisé l’ETPB à louer l’endroit, à le faire démolir et à y construire une toute nouvelle structure.

Le banc de la Cour suprême, cependant, a déclaré qu’une telle ordonnance du SHC n’était pas antérieure à lui.

 » La photographie même montre apparemment que le bâtiment est de dharamsala construit en l’année 1932, qui peut être lu à partir de la pièce de marbre attachée sur la structure et doit être une structure patrimoniale sauvegardée, » le a déclaré le tribunal suprême.

Le tribunal a adressé un avis au secrétaire au patrimoine du Sindh, lui demandant de déposer un rapport relatif à la structure.

« Dans l’intervalle, aucune activité de démolition dudit la structure doit être menée par n’importe qui, et les biens de la structure et du terrain seront pris en charge par le Commissaire Karachi, qui en assurera la gestion et ne permettra à personne d’y pénétrer.

 » Aucun produit démoli ne pourra être éliminé. Cela doit être fait par le commissaire Karachi aujourd’hui et un rapport, à cet égard, être envoyé au Bureau de la Cour suprême », le rapport a estimé l’ordonnance de la cour.

L’ordre a gardé à l’esprit que la commission individuelle a également soumis une demande avec la demande qu’elle puisse être désignée plus de fonds comme fonds antérieurs de Rs 7 millions (70 lakh) désignés ont été actuellement investis et certains passifs se sont également accumulés.

Le pic a fourni une notification au ministère des Affaires religieuses et au procureur général du Pakistan concernant cette demande, selon le rapport.

 » D’autre part, la quantité de Rs.14,994 millions sera versée à la commission. Pour tenir compte d’un tout nouveau plan de dépenses, qu’une action appropriée soit soumise par le ministère des Affaires religieuses et de l’Harmonie interconfessionnelle.

« La commission individuelle veillera à tenir des comptes corrects pour l’argent déboursé. à lui et investi par lui pour la fonction d’application de la commission « , a déclaré l’ordre.

L’ETPB est un ministère fédéral crucial qui administre les maisons d’évacuation, composées de fiducies éducatives, caritatives ou religieuses laissées par Hindous et Sikhs qui ont émigré en Inde après la partition.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici