vendredi, 19 août 2022

Tel Rifaat en Syrie « entouré » de tunnels par des terroristes du YPG/PKK

Le groupe terroriste YPG/PKK utilise un réseau avancé de tunnels dans le district de Tel Rifaat, dans le nord de la Syrie, pour dissimuler et transférer des armes à la coupe edge.

Les images tournées par Anadolu Firm mardi montrent au moins 30 kilomètres (18,6 miles) de tunnels.

Les tunnels mènent à un certain nombre de zones de peuplement et à la ligne de front.

Certains tunnels sont dissimulés sous des barrières de béton et de sable. Les tunnels mesurent 1,5 mètre de large et 2 à 2,2 mètres de haut.

Après avoir trouvé le drone en train de filmer, un terroriste a tenté de l’abattre, selon l’agence Anadolu.

L’examen de l’agence L’équipe sur le terrain a également montré qu’un tunnel s’ouvre sur un ancien institut de formation des enseignants, symbolisant les installations civiles utilisées par les terroristes.

Les terroristes du PKK/YPG continuent de se cacher à Tel Rifaat, un simple 18 kilomètres ( 11 miles) de la frontière turque avec une ligne de front vers la zone de l’opération Euphrate Guard, où les forces de sécurité turques assurent la sécurité depuis 2016-2017.

Lors des précédentes opérations transfrontalières de Türkiye, des tunnels ont été découverts menant à des maisons, des écoles, des établissements de santé et des lieux de culte construits par des terroristes pour utiliser des civils comme gardes humains.

Le groupe terroriste YPG/PKK attaque généralement Jarablus, Afrin et Azaz depuis les régions de Manbij et Tel Rifaat en Syrie.

Étant donné En 2016, Ankara a lancé un trio d’opérations anti-terroristes réussies à travers sa frontière dans le nord de la Syrie pour éviter le développement d’un passage d’horreur et permettre l’installation pacifique des propriétaires : Euphrates Shield (2016), Olive Branch (2018) et Peace Printemps (2019).

Les terroristes du YPG/PKK ciblent souvent les forces de sécurité turques qui assurent la sécurité dans les zones de l’opération Euphrate Shield, Olive Branch et Peace Spring, et tentent de pénétrer les positions des combattants de l’opposition syrienne des zones dont le groupe terroriste était censé se retirer en vertu des accords avec les et la Russie.

Dans sa campagne d’horreur de plus de 35 ans contre la Turquie, le PKK – noté comme une organisation d’horreur par La Turquie, les et l’UE – a en fait été responsable de la mort de plus de 40 000 personnes, composées de femmes, d’enfants et de nourrissons.

Les YPG sont le spin-off syrien du groupe terroriste PKK.

Source : AA

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici