vendredi, 19 août 2022

Trudeau du Canada présente une loi pour « geler » les ventes d’armes de poing

Le premier ministre Justin Trudeau a en fait révélé une proposition de gel de la possession d’armes de poing au Canada qui interdirait efficacement leur importation et leur vente, à la suite des fusillades de masse actuelles dans le voisins.

« Nous introduisons une législation pour exécuter un gel national de la possession d’armes de poing », a déclaré Trudeau lors d’une conférence de presse lundi, rejoint par de nombreuses familles et amis de victimes de violence armée.

« Ce que cela indique, c’est qu’il ne sera plus possible d’acheter, de vendre, de déplacer ou d’importer des armes de poing partout au Canada », a-t-il déclaré.  » En d’autres termes, nous plafonnons le marché des armes de poing. « 

Les coûts doivent encore être adoptés par le Parlement, les libéraux de jugement ne détenant qu’une minorité de sièges.

Le La loi proposée retirerait également toute personne impliquée dans la violence domestique ou le harcèlement de son permis d’armes à feu, et retirerait les armes à ceux qui sont considérés comme un risque pour eux-mêmes ou pour les autres, en plus de renforcer la sécurité aux frontières et les sanctions pénales pour le trafic d’armes.

Cela interdirait également les publications sur les armes d’épaule capables de contenir plus de cinq balles.

Quelques jours après que la pire fusillade de masse au Canada ait fait 23 morts dans la campagne de la Nouvelle-Écosse en avril 2020, le gouvernement fédéral a interdit 1 500 types d’armes de type militaire ou d’assaut.

Mais Trudeau a reconnu lundi que la violence armée continue d’augmenter.

La société d’analyse du gouvernement fédéral a récemment rapporté que les crimes violents liés aux armes à feu représentent moins de 3 % de tous les crimes violents au Canada.

Étant donné que 2009, le taux par habitant d’armes pointées sur quelqu’un a en fait presque triplé, tandis que le taux de tirs avec une arme à feu dans l’intention de tuer ou de blesser a quintuplé.

Près des deux tiers des les crimes commis avec des armes à feu dans les zones métropolitaines comprenaient les armes de poing.

Les autorités indiquent généralement que la contrebande en provenance des États-Unis, qui est sous le choc des récentes fusillades dans une école du Texas et dans un supermarché de l’État de New York, est la principale source d’armes de poing.

Le ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, a estimé qu’il y avait un million de pistolets dans ce pays, une augmentation significative par rapport aux années précédentes.

Trudeau a déclaré : « Les gens doivent être totalement libres d’aller au supermarché, à leur école ou à leur lieu de culte sans crainte. Les individus doivent être totalement libres d’aller au parc ou à une fête d’anniversaire sans se soucier de ce qui peut arriver d’une balle errante.

« La violence armée est un problème complexe », a-t-il déclaré.  » En fin de compte, le calcul est vraiment assez simple : moins il y a d’armes dans nos communautés, plus tout le monde sera en sécurité. « 

Source : TRTWorld et agences

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici