dimanche, 29 janvier 2023

Un suspect de meurtre indien arrêté quelques jours après que l’Australie a mis sa tête à prix

Le principal suspect du meurtre d’une femme sur une plage australienne il y a quatre ans a été arrêté à New Delhi trois semaines après avoir reçu une récompense de 677 000 $ (1 million de dollars australiens).

Le procureur général Mark Dreyfus a déclaré que Rajwinder Singh avait été arrêté vendredi à la suite de la demande d’extradition de l’Australie vers l’Inde.

« Cette affaire est une priorité pour le gouvernement australien et les agences australiennes continuent de travailler en étroite collaboration avec les autorités indiennes pour poursuivre l’extradition de M. Singh vers l’Australie, afin de lui permettre de faire face à la justice », a déclaré Dreyfus dans un communiqué.

Le ressortissant indien Singh, 38 ans, s’est envolé de Sydney vers son pays natal le lendemain de la découverte du corps de l’Australien Toyah Cordingley, 24 ans, sur la côte de l’État du Queensland le 22 octobre 2018.

L’Australie avait demandé l’extradition de Singh pour meurtre en mars de l’année dernière, mais il était introuvable.

Le 3 novembre, le gouvernement du Queensland a offert la plus grande récompense de l’histoire de l’État pour des informations sur Singh.

La récompense était unique en ce qu’elle ne cherchait pas un indice qui résout un crime et mène à une poursuite réussie. Au lieu de cela, l’argent est offert pour des informations qui ne mènent qu’à la localisation et à l’arrestation d’un suspect.

La police indienne a arrêté Singh le jour même où elle a reçu des informations sur son sort, a déclaré la police fédérale australienne dans un communiqué.

On pense que Singh « évite d’être appréhendé dans la région du Pendjab en Inde depuis qu’il s’est rendu dans le pays » en 2018, a déclaré la police australienne.

Singh travaillait comme infirmière à Innisfail, une ville au sud de la grande ville de Cairns, lorsque Cordingley a été assassinée sur la plage de Wangetti, le 21 octobre 2018. Elle était allée à la plage pour promener son chien.

L’ambassade de l’Inde en Australie n’a pas pu commenter l’affaire dans l’immédiat.

 Source : AP

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici