mercredi, 18 mai 2022

Une discothèque camerounaise touchée par l’incendie meurtrier d’un feu d’artifice

Au moins 16 personnes sont mortes et huit autres blessées dans un incendie qui a englouti une boîte de nuit haut de gamme à Yaoundé, la capitale du Cameroun.

« Le bilan initial fait état de 16 morts et huit blessés graves » après « l’incendie accidentel » qui s’est déclaré samedi soir, a indiqué dimanche le ministère de l’Interaction.

L’incendie a englouti l’espace principal du Liv’s Night Club dans le quartier chic de Bastos de la capitale, qui abrite des ambassades et des maisons de diplomates, et s’est rapidement propagée à un endroit où le gaz de cuisine était économisé.

 » La catastrophe, qui a été causée par les explosions des feux d’artifice généralement utilisés à ces endroits, a d’abord consommé le plafond de la structure, entraînant deux surtensions très fortes, provoquant la panique et une bousculade », a déclaré le ministère.

« Nous en sommes encore au niveau des examens pour découvrir les noms et nationalités des morts et des blessés », a déclaré le porte-parole du gouvernement fédéral, René Emmanuel Sadi.

Un guar d présent pour l’incendie a déclaré que « cela s’est déroulé très rapidement ».

Il y avait des objets brûlés à l’avant du club qui recommandaient un incendie, mais l’extérieur de la structure n’était ni endommagé ni carbonisé.

p>

Une centaine de personnes se sont rassemblées devant la morgue de l’infirmerie militaire du quartier Ekounou à Yaoundé, voulant découvrir des nouvelles de proches.

« Je n’ai pas Info. Je me suis levé aujourd’hui et ils m’ont informé que mon garçon de 38 ans est mort », a déclaré une femme, qui a fourni son nom comme Fidèle.

« J’ai perdu mon petit frère », a déclaré Stéphane Hamza, 38 ans.

À Douala, la capitale financière du sud du pays, au moins 5 discothèques ont été partiellement ou entièrement incendiées lors d’incendies involontaires au cours des six dernières années.

La catastrophe survient alors que la nation accueille d’innombrables joueurs de football, supporters et autorités de match de tout le continent pour la compétition d’un mois de la Coupe d’Afrique des Nations de football.

Dans un communiqué, le président camerounais Paul Biya a exigé calme et a assuré les joueurs et les fans de leur sécurité.

Source : TRTWorld et sociétés

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici