vendredi, 2 décembre 2022

Auto Entrepreneur en 2021 : les nouveautés

Après une année 2020 digne d’une dystopie – à savoir la plus sombre des fictions -, une relance à la peine – après les lourdes conséquences de la Covid-19 sur l’économie mondiale et plus particulièrement sur les petites entreprises et les auto-entrepreneurs -, à quoi ressemble le régime de l’auto-entrepreneur en 2021 ? Voici la synthèse au fil de l’année.

Généralités sur l’auto-entreprise

Le régime de l’auto-entreprise, aussi appelé micro-entreprise, est avant toute chose celui d’une entreprise individuelle.

Ainsi, l’auto-entrepreneur est par définition en entreprise individuelle (EI) et, à la différence de l’EI classique au  régime réel, il est soumis au régime micro-social pour ses cotisations et micro-fiscal pour le règlement de ses impôts.

Les garanties du succès de l’auto-entreprise

Historiquement, les démarches de création d’une micro-entreprise sont allégées. Elles peuvent s’effectuer en ligne ou en présentiel auprès d’un centre de formalité des entreprises (CFE). La simplicité administrative fait depuis toujours le succès du régime.

L’auto-entrepreneur a le droit de développer son activité à son propre rythme, sans date butoir, dans les secteurs du commerce, de l’artisanat ou en profession libérale (réglementée ou non). Il exerce à titre principal ou secondaire puisqu’il peut avoir en même temps le statut de salarié, étudiant, retraité et même celui de fonctionnaire.

Des conditions simples et incontournables

Le régime de l’auto-entreprise est ouvert à tous, sous certaines conditions : 

  • être majeur ou mineur émancipé
  • ne pas être déjà travailleur non salarié
  • avoir une adresse en
  • pour les ressortissants hors Union européenne, être titulaire d’une carte de séjour temporaire autorisant l’ouverture d’une auto-entreprise en France (se renseigner auprès de votre préfecture).

Nouveautés et actualités 2021

Démarche de création simplifiée et sécurisée

L’auto-entrepreneur lance son entreprise sur le site sécurisé autoentrepreneur.urssaf.fr et voit son compte cotisant automatique édité. Il se met en relation avec le CFE lié à son activité et peut faire ses démarches (demande Acre notamment). Il suit l’avancée de création de sa micro-entreprise et accède à son compte dès le début contre plusieurs semaines auparavant.

Régularisation des cotisations dues pendant la pandémie

Voyant leur chiffre d’affaires s’écrouler depuis mars 2020, les auto-entrepreneurs ont pu moduler leurs versements à l’Urssaf pendant toute l’année (voir plus bas, Charges sociales). Alors que le début 2021 s’annonce encore plus difficile sans le soutien du fonds de solidarité, la FNAE est à votre écoute pour tout problème pour vos demandes de report.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici