vendredi, 9 décembre 2022

La plupart des professionnels ressentent le besoin d’adopter le métaverse

En outre, alors que les envies semblent croître pour le tout nouveau monde numérique, l’efficacité du réseau peu fiable a été mentionnée (par 38 % dans le monde) comme le principal problème qui freine les entreprises. Bien que les données révèlent une poussée considérable vers des plateformes plus numériques et immersives à l’échelle mondiale, il existe des différences régionales. Au niveau international, 87 % des spécialistes de l’entreprise ont confirmé qu’ils se sentiraient à l’aise pour organiser des réunions RH dans un espace virtuel. Au niveau national, ce chiffre atteignait 97 % en Inde et 94 % aux Philippines, et 57 % au Japon.

Selon les répondants, les deux principaux avantages des conférences virtuelles sont : amélioration du partenariat et de la commodité. Et, lorsqu’il s’agit de sélectionner leur avatar pour le monde virtuel, 35 % des experts en services choisiraient un avatar qui reflète leur moi réel, 22 % choisiraient une version optimiste et seulement 10 % sélectionneraient une figure de la culture pop.

Globalement, 71 % des experts peuvent voir le métaverse faire partie des pratiques de travail existantes, et 40 % pensent que leur organisation s’éloignera des environnements de coopération traditionnels/statiques vers des environnements plus immersifs et basés sur la réalité virtuelle dans le prochain deux ans.

Malgré l’intérêt croissant des professionnels en activité, il existe toujours des obstacles à l’adoption massive des innovations immersives par les entreprises. Selon les participants à l’étude, la fiabilité du réseau est un problème plus important que la croyance selon laquelle les applications/outils immersifs ne sont pas encore largement disponibles.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici