samedi, 20 avril 2024

Plus d’un Américain sur trois craint que l’intelligence artificielle ne lui vole son emploi

Analysée par État, l’étude a révélé que les employés du New Hampshire sont les plus inquiets de l’effet de l’IA sur leur travail, 71 % des personnes interrogées indiquant leur problème. À l’inverse, l’État qui pose le moins de problèmes est le Nebraska, où seuls 17 % des personnes interrogées se sont inquiétées de l’impact de l’IA sur la sécurité de leurs tâches. Cette variation pourrait être due au fait que le Nebraska est un État agricole traditionnel et que l’agriculture n’a pas encore été significativement affectée par l’intelligence artificielle.

Les résultats de l’enquête ont également ventilé les préoccupations des travailleurs par marché. Étonnamment, les travailleurs de l’industrie technologique étaient les plus inquiets, avec 64% des répondants montrant leur inquiétude. Ce paradoxe peut être discuté par la nature même du marché de la technologie lui-même. Les employés de la technologie sont généralement très expérimentés sur les dernières avancées de l’IA et comprennent la capacité de l’automatisation à prendre le contrôle de nombreuses tâches qui étaient auparavant effectuées par des êtres humains. Cela peut entraîner un sentiment accru de vulnérabilité et d’imprévisibilité quant à la sécurité de leurs propres tâches. De plus, le rythme des modifications technologiques dans le secteur de la technologie est beaucoup plus rapide que sur d’autres marchés, et l’introduction des systèmes d’IA a en fait déjà conduit à l’automatisation de nombreuses tâches dans des domaines tels que le service client et l’analyse des informations. Cela n’a fait que contribuer à l’anxiété des employés de la technologie qui voient la composition sur le mur et craignent pour leur propre avenir.

Les travailleurs les moins inquiets étaient ceux du secteur des services publics, où seulement 19 % des les répondants ont révélé un problème. Bien que ce résultat puisse surprendre certains, il met en évidence la force et la stabilité des tâches du secteur public et la conviction (peut-être perdue) qu’elles sont moins susceptibles d’être touchées par les changements technologiques. Le secteur public, qui comprend les entreprises publiques, les écoles et d’autres entreprises, est souvent considéré comme un bastion de stabilité, offrant un parcours professionnel sûr et stable aux membres du personnel. L’une des raisons du faible niveau d’inquiétude des employés du secteur public peut être la perception que le gouvernement est moins susceptible d’adopter les nouvelles technologies, y compris l’IA, aussi rapidement que le secteur privé. Les organisations du secteur public ont généralement des processus et des directives plus bureaucratiques sur place, ce qui peut ralentir la mise en œuvre des nouvelles technologies. Cela signifie que les employés du secteur public peuvent avoir l’impression que leur travail est moins sensible à l’automatisation et à d’autres types de changements technologiques.

Sur le marché de l’hôtellerie, 59 % des employés ont exprimé des doutes quant à l’effet de l’IA sur leurs tâches. Les travailleurs de la santé n’étaient pas loin derrière, 44 % manifestant leur inquiétude. Dans le secteur juridique, 52 % des employés ont exprimé leur inquiétude, tandis que dans le commerce de détail et le tourisme, 43 % des répondants ont exprimé leur inquiétude.

Le marché du financement a vu 42 % des employés exprimer leur inquiétude, tandis que 38 % des travailleurs du secteur Le marché de l’immobilier a laissé entendre qu’il s’inquiétait de l’impact de l’IA sur son travail. Les employés de l’informatique étaient également inquiets, 52 % manifestant leur inquiétude, tout comme ceux de l’éducation (44 %) et de l’ingénierie (44 %). Sur le marché des médias, 52 % des journalistes ont exprimé leur inquiétude, tandis que 41 % des ingénieurs ont exprimé leur inquiétude.

Enfin, les résultats de l’étude ont également révélé que 36 % des travailleurs avouent utiliser un système expert dans leur travail quotidien. tâches pour simplifier leur travail.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici