jeudi, 21 octobre 2021

Les spécialistes du marketing continuent de lutter avec la qualité et la stratégie des données

Les marketeurs ont un large éventail de données à portée de main, mais une nouvelle étude de recherche recommande que sa qualité laisse beaucoup à désirer.

Salesforce a récemment publié la septième édition de son « State of Marketing « , et les données ont révélé qu’en moyenne, les spécialistes du en ligne B2B disposent de 12 sources de données dont ils peuvent tirer parti à tout moment. En 2022, ce nombre devrait passer à 15, en particulier dans le secteur du marketing B2B.

Seuls 33 % des spécialistes du sont « entièrement satisfaits » de leur capacité à générer des expériences plus pertinentes. avec les informations des consommateurs. Environ 42 % sont satisfaits de la qualité/hygiène de leurs données, et seulement 40 % sont satisfaits de leur efficacité. Soixante-dix-huit pour cent des spécialistes du marketing en ligne les plus performants disposent d’une plate-forme de données client vers laquelle ils peuvent se tourner, contre seulement 58 % des moins performants.

Découvrir une source unique de données

Beaucoup des difficultés des commerçants pourraient être dus au fait qu’ils ont trop de sources d’information. Des recherches antérieures indiquent que de nombreuses personnes ont encore du mal à découvrir une seule source fiable.

Airtable a réalisé son « rapport sur les tendances marketing », et les résultats ont révélé que les spécialistes du en ligne pensent qu’entre 20 % et 49 % des informations sont dupliquées. à plusieurs endroits, tels que des feuilles de calcul, des documents et des applications. Cela suggère qu’il n’y a pas une seule source d’informations vers laquelle les spécialistes du marketing en ligne peuvent se tourner pour toutes les informations dont ils ont besoin.

Une « absence de données opportunes pour prendre des décisions tactiques » (46 %) est en tête de liste. de défis pour les spécialistes du en ligne. Viennent ensuite les « espaces dans les capacités ou les compétences » (41 %) et les « flux de travail inefficaces » (38 %).

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici