mardi, 6 décembre 2022

Les autorités indiennes ont imposé une ordonnance gelée sur les actifs de Vauld Exchange

  • L’ED enquête sur plus de dix échanges cryptographiques en Inde.
  • La décision de Vauld intervient après qu’un tribunal de Singapour a approuvé un moratoire de trois mois .

Jeudi, la Direction de l’application de la loi (ED) de l’Inde, le département des infractions pénales financières du pays a gelé les possessions troublées de l’échange de crypto-monnaie Vauld d’une valeur de 46,5 millions de dollars. La mesure a été prise peu de temps après que l’ED a gelé des propriétés d’une valeur de 8 millions de dollars à l’échange de crypto-monnaie WazirX en raison de soupçons de blanchiment d’argent.

La plate-forme de prêt de crypto-monnaie basée à Singapour a cessé de fonctionner à la suite d’énormes retraits d’utilisateurs après la catastrophe de Terra Luna, d’une valeur incalculable de dollars. Et les accusations d’ED ont été soumises près d’un mois après que Vauld a annoncé qu’il suspendrait toutes ses activités alors qu’il explorait des problèmes financiers.

Difficulté autour de Vauld Exchange

La société de prêt et de commerce Vauld doit 402 millions de dollars à ses institutions financières. le 8 juillet, dans une déclaration fournie à la Haute Cour de Singapour, le PDG de Vauld, Darshan Bathija, a affirmé que dans un e-mail envoyé aux clients le 18 juillet, les clients de Vauld avaient déposé 363 millions de dollars, soit environ 90 % du total.

De plus, le 1er août, le tribunal de Singapour a approuvé à Vauld un moratoire de trois mois qui durerait jusqu’au 7 novembre 2022. Le juge a encore plus offert à l’entreprise un délai de quatre semaines pour rechercher des options de retrait pour les créanciers qui en avaient besoin après avoir reçu des lettres de besoin de quelques prêteurs. Et les paiements DeFi ne feront pas l’objet de décisions sur la liquidation de l’entreprise.

Un certain nombre d’entreprises indiennes de crypto-monnaie et leurs partenaires fintech sont en cours d’examen par l’ED, pour avoir participé à des pratiques de financement prédatrices qui ont enfreint les directives de la RBI et fait utilisation de télévendeurs pour obtenir des taux d’intérêt coûteux pour les candidats au prêt en désinformant les informations individuelles. Plus de 10 échanges de crypto-monnaie en Inde font évidemment l’objet d’une enquête par la Direction de l’application de la loi pour prétendument blanchir plus de 125 millions de dollars.

Recommandé pour vous

  • Vauld reçoit une interdiction de 3 mois du tribunal de Singapour
  • La plate-forme de financement cryptographique Vauld a interrompu tous les retraits

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici