mardi, 7 février 2023

Les régulateurs belges expliquent que BTC et ETH ne sont ni des instruments ni des valeurs mobilières

Le jeudi 24 novembre, l’Autorité belge des services et marchés financiers (FSMA) a publié un document concernant les actifs numériques. La « classification des crypto-actifs en titres, instruments d’investissement ou instruments financiers » s’efforce d’apporter des réponses à la question la plus courante sur le statut des crypto-monnaies.

La FSMA explique pourquoi et Ethereum ne sont pas des valeurs mobilières

Comme expliqué dans le communiqué de presse, le document de la FSMA vise principalement à fournir un aperçu général de la façon dont les crypto-actifs peuvent être concernés par la réglementation financière en vigueur. L’explication a été rassemblée pour répondre à « de plus en plus de questions sur l’application des règles financières aux crypto-actifs » que le régulateur reçoit.

Le document fait une distinction claire entre les actifs avec un émetteur et ceux sans émetteur. Il nomme Bitcoin et Ethereum comme crypto-monnaies sans émetteur et explique que ces actifs ne peuvent pas être considérés comme des instruments financiers ou des valeurs mobilières en vertu du Règlement Prospectus, de la Loi Prospectus ou des règles MiFID.

S’il n’y a pas d’émetteur, comme dans les cas où les instruments sont créés par un code informatique et que cela n’est pas fait en exécution d’un accord entre l’émetteur et l’investisseur (par exemple, ou Ether), alors en principe le Règlement Prospectus, la Loi Prospectus et les règles de conduite MiFID ne s’appliquent pas. Néanmoins, si les instruments ont une fonction de paiement ou d’échange, d’autres réglementations peuvent s’appliquer aux instruments ou aux personnes qui fournissent certains services relatifs à ces instruments.

Le document de la FSMA sépare en outre les crypto-actifs avec un émetteur en plusieurs catégories. Les actifs qui représentent une part des pertes ou des profits sont des titres s’ils sont négociables et des instruments financiers s’ils ne le sont pas. Les actifs numériques qui prouvent un droit à la livraison d’un service ou d’un produit sont considérés comme des titres s’ils peuvent servir d’investissements, et ne relèvent pas des lois discutées s’ils ne le peuvent pas.

Le régulateur belge conclut par un avertissement indiquant que le document ne couvre pas tous les cas possibles. En outre, il avertit que même si un actif numérique ne peut pas être considéré comme un titre ou un instrument financier, d’autres lois peuvent toujours l’affecter.

Rejoignez notre groupe Telegram et ne manquez jamais une histoire d’actif numérique révolutionnaire.

Un contraste avec les régulateurs américains

Contrairement à la Belgique, une lutte tumultueuse et souvent controversée sur la réglementation des actifs numériques est menée aux États-Unis. La Securities and Exchange Commission et la Commodity Futures Trading Commission recherchent activement plus d’autorité sur les crypto-monnaies.

Gary Gensler de la SEC, en particulier, a souvent été dans le collimateur des défenseurs de la cryptographie à propos de ses politiques agressives, certains allant jusqu’à qualifier la Commission sous sa direction d' »autorité de contrôle ». Le président a également déclaré récemment que la plupart des pièces stables, ainsi que l’Ethereum post-fusion, sont très probablement des titres.

Le récent effondrement de FTX et de son réseau d’entreprises a renouvelé à la fois les appels à davantage de réglementation et les questions sur le rôle réel de la SEC et des agences similaires sur le marché. Au lendemain des événements récents, certains politiciens ont exprimé leur soutien à la finance décentralisée, tandis que d’autres, comme Elizabeth Warren, ont exprimé leur opinion que les crypto-monnaies pourraient « faire tomber l’économie ».

Pensez-vous que les crypto-monnaies sans émetteur ne devraient jamais être considérées comme des titres ? Faites nous savoir dans les commentaires ci-dessous.

.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici