lundi, 30 janvier 2023

Barclays réduit ses effectifs dans le secteur des actions au Royaume-Uni

Barclays Investment Bank a en fait procédé aujourd’hui à plusieurs suppressions d’emplois dans son équipe actions à Londres, selon plusieurs personnes bien informées sur le sujet.
Matthew Rogers, directeur de la gestion et responsable EMEA des ventes commerciales à fort contact, a quitté la banque ; tout comme Neil McKay, responsable du trading événementiel européen. William Fu, un trader en actions, est également parti, tout comme Max Tilley, un directeur du e-trading.

Robin Wiseman, responsable de la science des données quantamentales, serait également parti, selon des sources personnelles. Parmi les
départs confirmés à The TRADE, sous condition de confidentialité, que les réductions de tâches ont accompagné le résultat immédiat hier, 7 novembre. Barclays a refusé de commenter. Rogers, Wu et Wiseman n’ont pas immédiatement répondu à une demande de remarque, McKay a refusé de commenter. Les coupes représentent une modeste diminution des effectifs et n’indiquent pas un changement de méthode pour la banque, a déclaré une autre personne. L’objectif est plutôt de recentrer dynamiquement les activités sur les emplacements les plus susceptibles. Les suppressions d’emplois restent conformes aux délocalisations similaires effectuées par des concurrents, dont plusieurs ont en fait réduit leurs effectifs en raison des conditions du marché. Barclays a augmenté ses effectifs de 5% en 2022 dans l’ensemble de la de financement et d’investissement, a ajouté la source.
Barclays n’est pas le seul à réduire ses effectifs. Il a été rapporté le mois dernier que Goldman Sachs prévoyait d’exécuter une série de suppressions d’emplois qui pourraient entraîner de nombreux licenciements. Cette semaine, Citi a également réduit ses effectifs, supprimant de nombreux emplois dans son département de d’investissement. Le rival de Wall Street, Morgan Stanley, devrait également entamer une nouvelle série de suppressions d’emplois à l’échelle internationale dans les semaines à venir, selon un rapport de Reuters.

Les relocalisations précèdent la saison des récompenses annuelles.
Barclays a dévoilé les résultats du troisième trimestre le mois dernier et a enregistré un chiffre d’affaires grâce à de solides revenus de négociation d’obligations. L’établissement de crédit a publié un bénéfice net de 1,5 milliard de livres sterling, dépassant les attentes des analystes. Cependant, la a également été frappée le mois dernier d’une amende de 2 millions de dollars par la Financial Industry Regulatory Authority (FINRA) pour violation de la meilleure exécution.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici