dimanche, 5 juin 2022

Bilan des ambitions ESG des gérants d’actifs

Malgré un boom ESG évident dans la gestion d’actifs, seulement 0,5% de l’ensemble des avoirs internationaux en fonds sont alignés sur l’objectif de température de l’accord de Paris sur l’environnement de « bien en dessous de 2 °C.

‘Une analyse par le CDP à but non lucratif de 16 500 fonds avec des propriétés totales de 27 000 milliards de dollars a découvert que seulement 158 ​​fonds spécifiques ont été examinés à « bien en dessous de 2 ° C », tandis que plus de 8 000 (62% des propriétés) ont été évalués à un niveau de température supérieur 2,7°C. Environ 100 fonds étaient cotés en température à 1,5°C, ce qui est l’objectif le plus ambitieux fixé par le contrat de Paris. Il s’agit de la limite supérieure du réchauffement international convenue par les scientifiques et le Groupe d’experts international sur l’évolution du climat (GIEC) pour éviter les impacts les plus désastreux du changement environnemental.

Lors de l’examen des émissions de Scope 3, qui comprend l’utilisation d’un articles ou émissions de l’entreprise dans la chaîne d’approvisionnement, le CDP indique que le pourcentage de fonds alignés sur l’accord de Paris passe de 0,5 % à simplement 0,2 %, ou simplement 65 fonds individuels.

« Les dirigeants mondiaux débarquent aujourd’hui à Rome pour le G20 et à Glasgow pour la COP26, où garantir 1,5°C est possible et les financements climatiques mondiaux mobilisés sont 2 objectifs clés », a déclaré Laurent Babikian, codirecteur mondial des marchés de capitaux au CDP. « Mais ces données sont catastrophiques. Malgré l’augmentation des engagements nets zéro du secteur monétaire et un apparent « boom » ESG, le fait est que même pas 1% des actifs des fonds sont actuellement alignés sur Paris. »

Babikian a déclaré que ses conclusions constituent une vérification urgente de la réalité des actions réelles et fiables du voisinage monétaire pour intensifier l’engagement avec leurs portefeuilles et prendre des mesures décisives pour faire passer leurs portefeuilles sur une trajectoire de 1,5 ° C. « Nous devons voir que la COP26 entraîne une adoption beaucoup plus rapide des objectifs 2030 en ligne avec 1,5 ° C, et beaucoup plus de produits financiers qui sont en fait alignés sur Paris. »

Le mois dernier, plus de 200 institutions financières avec 29 000 milliards de dollars de possessions, a ouvertement contacté 1600 entreprises à fort impact dans le monde pour fixer des objectifs d’émissions de 1,5 ° C. Le groupe d’institutions financières participant au projet Science-Based Targets du CDP était composé de noms tels qu’Allianz, Amundi, Crédit Agricole, Legal & General Investment Management, Insight Financial Investment Management et Manulife.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici