vendredi, 24 septembre 2021

Coinbase lève 1,5 milliard de dollars grâce à des instruments de dette

Coinbase Global Inc, la branche internationale de l’échange cryptographique coté aux , se prépare à lever 1,5 milliard de dollars au moyen d’instruments de dette. Selon le communiqué de presse de lundi, le produit sera utilisé dans l’avancement des produits et des fusions et acquisitions potentielles.

« Cette augmentation de capital représente une opportunité de renforcer notre bilan déjà solide avec des capitaux à bas prix », a précisé Coinbase. .

« Coinbase prévoit d’utiliser le produit net de l’offre à des fins commerciales générales, ce qui peut inclure des investissements financiers continus dans le développement d’articles, ainsi que d’éventuels investissements ou acquisitions d’autres sociétés, produits ou innovations que Coinbase pourrait déterminer à l’avenir. »

Les instruments d’obligation financière seront des obligations de premier rang échéant en 2028 et 2031. L’échange discutera avec l’acheteur initial et fixera les taux d’intérêt, les dispositions de remboursement et d’autres conditions.

Uniquement pour les acheteurs non américains

En outre, Coinbase a précisé que les instruments ne seront vendus que dans le cadre d’offres personnelles à des acheteurs institutionnels qualifiés. Comme ces billets ne sont pas signés auprès du régulateur des marchés monétaires des États-Unis, seuls les participants non américains seront autorisés à les acheter.

« Les billets seront entièrement et inconditionnellement garantis par Coinbase, Inc., un filiale en propriété exclusive de Coinbase », a gardé à l’esprit la bourse.

La pression de Coinbase pour collecter plus de fonds est intervenue une semaine seulement après que son PDG Brian Armstrong a révélé que la Securities and Exchange Commission des envisageait de poursuivre le échange s’il lance son programme de rendement cryptographique.

L’échange cryptographique est devenu public plus tôt en avril avec sa cotation directe très attendue sur le Nasdaq. Ses performances sur le marché sont médiocres, car les actions se négocient à un taux d’actualisation de 34 % par rapport au prix de lancement.

L’effort de financement par emprunt sera le deuxième après l’introduction en bourse. En mai dernier, la bourse offrait actuellement 1,25 milliard de dollars de billets de premier rang échéant en 2026 pour remplir sa fonction commerciale de base. Fait intéressant, la société fait face à un recours collectif intenté par les investisseurs pour ne pas avoir révélé son état monétaire.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici