mercredi, 28 septembre 2022

Les ne répondront pas rapidement au retrait de l’inspection START – Russie

Le directeur adjoint du Département de la non-prolifération et du contrôle des armements du ministère russe des Affaires étrangères, Igor Vishnevetsky, a déclaré mardi aux journalistes que Moscou ne s’attend pas à ce que Washington donne une suite rapide au choix du premier de retirer ses installations des évaluations au titre des armes stratégiques Decrease Treaty (START).

Vishnevetsky a souligné que, comme ce système n’a jamais été utilisé auparavant, les auront besoin de temps pour « étudier en profondeur tout ce qu’ils veulent et comprendre ce qu’ils veulent faire ensuite. Ils ont besoin de réorganiser et de comprendre quoi que ce soit « , tout en discutant avec leurs professionnels de la justice.

Le diplomate a noté qu’une « circonstance inégale » est en fait apparue en ce qui concerne l’application du START, car les inspecteurs russes ont un difficile de faire un voyage en raison des sanctions auxquelles le pays a été soumis, ce qui, selon lui, a donné à Washington l’avantage dans les activités d’évaluation.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici