samedi, 25 juin 2022

UBS enregistre un premier trimestre solide grâce à la reprise d’Archegos et à la gestion de fortune mondiale de la d’investissement

UBS a dépassé les attentes pour le premier trimestre de cette année grâce à la solide performance de son service international de gestion de patrimoine et de sa d’investissement financier, grâce à la guérison des retombées d’Archegos en 2021

Le revenu net attribuable aux actionnaires a atteint 2,136 milliards de dollars, en hausse de 17 % par rapport à la même période l’an dernier.

Les bénéfices ont été tirés par une forte efficacité à la fois du service de d’investissement financier et de son organisation mondiale de gestion de patrimoine. Cependant, c’est la banque d’investissement qui a enregistré la plus forte hausse ce trimestre, grâce à une augmentation de 59 % d’une année sur l’autre de son département des marchés internationaux.

L’un des principaux facteurs ayant contribué à cette évolution a été le prime brokerage de 2015. pertes de 774 millions de dollars liées aux retombées du travail familial, Archegos.

« En omettant la perte sur défaut d’un client de courtage principal au 1T 21, les revenus des marchés internationaux ont augmenté de 4 %, principalement en raison de des revenus plus élevés provenant des produits dérivés sur actions, des taux et des produits de change », a déclaré Kirt Gardner, responsable financier principal d’UBS, lors de l’appel aux bénéfices de la banque.

La a attribué l’augmentation de son bénéfice courant, qui a augmenté de 8 % à 9,363 milliards de dollars par rapport à 2015 – récupération de ses pertes liées aux retombées.

Le secteur bancaire mondial – également au sein de sa d’investissement financier – a enregistré des résultats relativement faibles, en baisse de 30 % en comparaison avec en 2015 à 550 millions de dollars.

« Les inquiétudes concernant l’inflation de la monnaie La réaction politique, ainsi que l’intrusion de la Russie en Ukraine, ont pesé sur le sentiment des financiers », a ajouté Gardner.

Les revenus des marchés des capitaux ont également diminué de 41 % en raison de la suppression des émissions et du flux des transactions sur les marchés des capitaux propres.

Le bénéfice net a augmenté de 58 % par rapport au 4ème trimestre de l’année dernière, principalement en raison de l’engagement continu de la à réduire son exposition directe à la Russie suite à son invasion de l’Ukraine. La a confirmé qu’elle avait effectivement réduit son exposition directe à 0,4 milliard de dollars à la fin du mois de mars, contre 0,6 milliard de dollars à la fin de 2015.

Elle a également confirmé qu’elle ne menait aucune nouvelle organisation en Russie. ou avec des clients domiciliés en Russie.

« Le tout premier trimestre de 22 a été contrôlé par des événements macroéconomiques géopolitiques remarquables à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie », a déclaré le directeur général d’UBS, Ralph Hamers, dans les résultats appel.

« Et en ces temps agités, nous sommes restés concentrés sur trois préoccupations cruciales : exécuter nos stratégies stratégiques, servir nos clients et gérer les risques. Nous avons une fois de plus prouvé les avantages de notre envergure mondiale et de la pouvoir de notre communauté pour investir, et nous nous efforçons de l’améliorer chaque jour. »

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici