mercredi, 21 février 2024

Le pétrole continue de baisser, le brut américain tombe en dessous de 70 $ après que l’OPEP+ a accepté d’augmenter la production

Les taux du pétrole ont continué de baisser alors que le marché américain s’ouvrait lundi, accentuant les pertes pour la quatrième journée consécutive, et ont atteint un creux de 6 semaines, le brut américain tombant en dessous de 70 $ le baril et le Brent listé ci-dessous 71 $, après que l’OPEP-Plus se soit mis d’accord sur une augmentation de la production à partir d’août prochain, et au milieu de nouvelles inquiétudes concernant l’offre excédentaire, en particulier après l’accélération de la production de pétrole aux États-Unis.

Le brut américain a chuté de 3,4% au plus abordable. étant donné que le 10 juin à 68,99 $ le baril, après avoir ouvert à 71,43 $, et a atteint un sommet à 71,66 $, et que le brut Brent a chuté de 2,6% au plus abordable étant donné que le 10 juin à 70,92 $ le baril, après avoir ouvert à 72,81 $, et a atteint un creux à 73,32 $.

Le brut américain a perdu 0,1% vendredi et le brut Brent a chuté de 0,3%, pour la troisième perte quotidienne consécutive, après que le désaccord saoudo-émirati sur la politique de production de l’OPEP-Plus a été réglé. .

Les coûts du pétrole ont perdu environ 3,75% la semaine dernière, la deuxième perte hebdomadaire consécutive, en raison de la reprise des inquiétudes concernant l’offre et la demande mondiales.

L’alliance OPEP Plus a révélé après une réunion de situation d’urgence dimanche pour augmenter la production de 400 000 barils par jour à partir d’août, et a prolongé la date d’expiration des coupes jusqu’à la fin de 2022 au lieu d’avril 2022.

L’alliance a choisi d’augmenter la production de référence de 43,8 millions de b/j à 45,5 millions de b/j à partir de mai 2022, et a relevé la norme de production des Émirats arabes unis à 3,8 millions de b/j contre 3,5 millions de b/j, la production de référence de l’Arabie saoudite et de la Russie augmentant de 500 000 b/j chacun de 11 à 11,5 millions de b/j.

Les coupes actuelles sont désormais de près de 6 millions de b/j, qui devaient prendre fin en avril 2022, mais seront ramenées à 5,6 millions de b/j jusqu’à fin 2022 après le nouveau pacte et l’accord seront revus tous les mois.

Alors que la production américaine a augmenté de 300 000 barils au cours des 2 semaines précédentes, le total étant au plus haut niveau depuis mai 2020 à 11,4 millions de barils par jour.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici