dimanche, 20 juin 2021

Le pétrole remonte près des plus hauts de plusieurs années

Les coûts du pétrole ont continué d’augmenter avec l’ouverture du marché américain jeudi, près d’atteindre des sommets de plusieurs années, grâce à une baisse des stocks de brut américains, et avant le cycle actuel de pourparlers sur le nucléaire iranien entre les puissances mondiales et le gouvernement iranien.

Le brut américain a augmenté d’environ 0,6% à 70,13 $, par rapport au niveau d’ouverture à 69,74 $, et a atteint un creux à 69,30 $, et le brut Brent a augmenté de 0,7% à 72,48 $ le baril, après avoir ouvert à 71,97 $ et a atteint un creux à 71,54 $.

Le brut américain a perdu 0,4 % l’autre jour, après avoir atteint un sommet en trois ans à 70,60 $ le baril, et le brut Brent a augmenté de 0,1 % après avoir atteint le plus haut depuis mai 2019 à 72,85 $.

L’Energy Info Administration a rapporté hier que les stocks non raffinés des ont chuté de 5,2 millions de barils au cours de la semaine dernière, tandis que les analystes anticipent une augmentation de 3,3 millions de barils.

Le total des stocks commerciaux est tombé à son plus bas niveau depuis la semaine se terminant le 19 février à 474 millions de barils.

Alors que la production américaine a augmenté de 100 000 barils récemment, avec un total de 11,0 millions de barils par jour.

Le gouvernement fédéral iranien et les puissances mondiales entameront plus tard aujourd’hui à Vienne une nouvelle série de pourparlers approfondis axés sur le leadership le moyen pour Téhéran de revenir au respect complet du contrat de 2015 en échange de la levée des sanctions financières des États-Unis sur les exportations de pétrole iranien.

L’émissaire de l’Union européenne qui a collaboré aux pourparlers a déclaré qu’il pensait qu’un accord serait conclu à le nouveau cycle cette semaine.

Cela fait suite au retrait de l’ancien président américain Donald du contrat en 2018 et à la réimposition des sanctions économiques à Téhéran.

Les experts en énergie ont prévu que l’Iran pourrait ajouter entre 500 000 et 1,5 million de barils de pétrole par jour une fois les sanctions américaines levées.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici