mardi, 29 novembre 2022

Ça vaut le coup : une start-up portugaise investit 1,3 million d’euros pour se préparer à son expansion en

Portugais startup Meight a levé un tour de table de 1,3 million d’euros pour sa technologie brevetée permettant aux chauffeurs routiers de gérer efficacement leur flotte. Le cycle a été mené par la société de capital-risque portugaise Faber et a vu la participation de < a rel="nofollow noopener" target="_blank" href="https://www.dnb.com/business-directory/company-profiles.grupo_lusiaves_-_sgps_sa.8f2baf8262b34ba3b1f4d1666ef0ee49.html">Groupe Lusiaves SGPS, la société allemande de capital-risque Superlyst, le Institut européen d’innovation et de technologie (EIT Urban Mobility), et union stratégique des business angels, y compris, Ryan Petersen (PDG de Flexport), les fondateurs de Unbabel et la société de capital-risque Dispatch Ventures.

Fondé en 2018 par Luís Mendes (PDG) et António Reis (CTO) , la basée à Evora a créé un brevet pour une technologie permettant de comprendre d’où vient la consommation d’énergie du transport routier, de la prévoir et de la réduire. La technologie permettra d’identifier les inefficacités au niveau le plus granulaire, de prévoir et d’aider ensuite les conducteurs à modifier leur comportement. Il peut être utilisé sur n’importe quel smartphone et ne nécessite aucune installation ou modification de camion, ce qui représente un effort et une dépense substantiels pour les transporteurs.

La plate-forme exploite ces données pour créer la première plate-forme de fret routier, permettant la prochaine génération de services, auxquels les acteurs de la chaîne d’approvisionnement et les fournisseurs de services peuvent facilement se connecter. Outre l’amélioration de l’efficacité opérationnelle, la technologie permettra également de réduire considérablement la consommation et d’améliorer l’empreinte environnementale des flottes.

Les financements levés permettront à la plateforme d’accélérer sa stratégie d’expansion, en se concentrant sur l’Allemagne, ainsi que son processus de recrutement, notamment d’ingénieurs logiciels, pour poursuivre le développement de l’infrastructure de données.

Luís Mendes, PDG de Meight, a déclaré : « À chaque trajet, les transporteurs et les chauffeurs peuvent dépenser moins et utiliser moins de ressources. Meight apporte la technologie à une vieille industrie qui manque de ressources et de savoir-faire pour entrer dans la nouvelle ère numérique. Les conducteurs professionnels ne disparaîtront pas et la conduite autonome n’est pas la solution pour une industrie complexe. Par conséquent, nous devons trouver des alternatives pour stimuler l’un des contributeurs les plus fascinants au commerce mondial. »

La nouvelle technologie facilite la collecte de données sur la conduite sur tous les itinéraires dans le monde. Cela permettra à la plate-forme de créer des normes de conduite idéales pour ce véhicule, cet itinéraire et ce conducteur et de les communiquer au conducteur en temps réel.

Actuellement, Meight a déjà parcouru 20 millions de kilomètres et la technologie peut déjà être utilisée dans 75 % des marques de camions en Europe. La turque Yolda est également devenue active dans la course au camionnage avec son expansion en Allemagne grâce à son financement relais l’année dernière en décembre.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici