lundi, 6 février 2023

Infarm, basée à Berlin, va réduire ses activités aux Pays-Bas et pourrait licencier plus de la moitié de ses effectifs

Infarm, basée à Berlin, une start-up agritech qui construit et distribue des fermes verticales efficaces à travers villes, a annoncé lundi 28 novembre un virage stratégique pour accélérer sa marche vers la rentabilité.

L’entreprise souhaite réduire ses sites de production et indique que plus de la moitié des effectifs, soit environ 500 personnes, devront quitter l’organisation. Les nombres spécifiques doivent encore être déterminés.

« Nous nous concentrons sur les centres de croissance où nous avons une voie claire vers succès en 2023 et consolider ceux où cela ne peut pas être atteint à court terme », soulignent les cofondateurs Erez Galonska, Osnat Michaeli et Person Galonska dans un article.

Comment l’entreprise s’adressera-t-elle aux collègues ?

Selon Infarm, tous ceux qui quitteront l’entreprise seront rattrapés pour leur durée de préavis et recevront une indemnité de départ. Ceux qui seront mis en notification seront soutenus par leur superviseur et leur représentant RH tout au long de la transition.

« Nous interagirons avec les associés aussi rapidement que possible tout en reconnaissant que nous sommes une équipe répartie dans de nombreux pays et lieux Nous sommes fiers de ce que nous avons réellement développé ensemble en tant que groupe et des personnes remarquablement talentueuses qui ont rejoint notre objectif – dire au revoir à un si grand nombre d’entre vous est exceptionnellement inconfortable. Nous souhaitons vous remercier pour votre contribution distincte au fil des mois et ans », déclare l’entreprise.

En ce qui concerne les travailleurs dont les fonctions resteront chez Infarm, l’entreprise fournira plus de contexte lors d’une réunion.

Pourquoi la mise à pied est-elle nécessaire ?

L’entreprise déclare que les conditions essentielles du marché qui influencent directement le service et les opérations d’Infarm se sont détériorées. L’entreprise est soumise à une forte pression supplémentaire en raison de l’augmentation des dépenses énergétiques (qui ont doublé dans toute l’Europe), qui a une influence substantielle sur le coût de production dans les sites concernés. L’inflation, les problèmes de la chaîne d’approvisionnement et la hausse des coûts des produits sont d’autres facteurs.

Dans un communiqué, les co-fondateurs de Notify déclarent : « Comme vous le savez, nous avons actuellement modifié nos opérations cette année, consistant à combinant des sites de production, des clusters de fermes inStore et une réduction de nos effectifs. Cependant, ces mesures supposaient une reprise rapide du marché, et nous devons admettre que notre évaluation était trop optimiste. Nous en prenons l’entière responsabilité. Sur la base des informations dont nous disposons aujourd’hui, nous anticipent un ralentissement de la croissance provoqué par une récession considérable. Nous avons renforcé nos équipes pour soutenir une méthode de croissance mondiale, mais aujourd’hui, il est clair qu’une consolidation de la dette et un état d’esprit axé sur la croissance sont nécessaires pour se débarrasser des difficultés. »

Infarm vise à adopter une voie plus stricte vers la rentabilité au cours des 18 prochains mois s’ils veulent obtenir l’autonomie financière et garantir une stabilité commerciale durable.

La stratégie modifiée d’Infarm

La com basée à Berlin L’entreprise consolide sa capacité agricole de centres de culture sur des marchés clés, à savoir Francfort (Allemagne), Copenhague (Danemark) et Toronto (Canada). Sur ces marchés, la société affirme avoir établi de solides relations avec les vendeurs et conclu des accords d’un volume important et peut atteindre la rentabilité en 2023.

En outre, afin de desservir la zone des trois États, l’entreprise devra également lance son Growing Center à Baltimore (Maryland, US). Néanmoins, l’entreprise propose de réduire ses activités au Royaume-Uni, en et aux Pays-Bas. Le réseau agricole InStore d’Infarm sera également optimisé pour les clusters cruciaux. L’entreprise examine également son entreprise au Japon.

En se préoccupant de ses systèmes agricoles à échelle industrielle à haut rendement (ACRE), l’entreprise continuera à réduire la consommation de ressources et les coûts de production, offrant aux consommateurs accès à des aliments plus économiques et produits de manière durable. Avec des performances de récolte record de plus de 95 %, Infarm a déjà atteint des rendements de plus de 100 kg/m2/an pour les herbes et 150 kg/m2/an pour la laitue. La société déplacera également ses unités agricoles modulaires ACRE vers les marchés primaires fraîchement reconnus.

Les co-fondateurs mentionnent que « En tant que leaders, nous passerons du temps à montrer et à apprendre comment aller de l’avant avec plus de concentration et de conviction et pour exécuter avec succès notre toute nouvelle stratégie. Nous pensons sincèrement que l’agriculture verticale a le potentiel d’assurer la sécurité alimentaire dans un monde en réchauffement assailli par les chocs environnementaux et l’instabilité et nous, en tant qu’Infarm, avons une fonction vitale à jouer dans l’avenir de l’alimentation. . »

En bref sur Infarm

Fondée en 2013 par Osnat Michaeli et les frères Erez et Person Galonska, Infarm a l’intention de partager les bienfaits des produits cultivés sur place avec tout le monde. L’entreprise a mis en place un système agricole modulaire intelligent qui permet la distribution de fermes verticales dans tout l’environnement urbain, cultivant des produits frais dans pratiquement n’importe quel espace disponible et répondant à pratiquement tous les besoins du marché.

L’entreprise aide les villes à devenir autonomes dans leur production alimentaire tout en améliorant la sécurité, la qualité et l’empreinte écologique des aliments.

Avec un groupe de plus de 1 000 personnes à l’international, Infarm a noué des partenariats avec plus de 30 grands commerçants alimentaires, dont Aldi Süd, Amazon Fresh, Auchan, Casino, E.Leclerc, Edeka et Empire Business Ltd (Safeway, Sobeys, ThriftyFoods), entre autres.

.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici