vendredi, 30 juillet 2021

La plateforme de gestion financière des entreprises Soldo clôture un tour de table de 180 millions de dollars dirigé par Temasek

Pour ne pas être en reste par l’annonce de la société parisienne Spendesk ce matin, outre-Manche, la fintech londonienne d’automatisation des paiements et des dépenses Soldo a en fait clôturé un cycle de série C de 180 millions de dollars. La start-up fournit des services avec une visibilité en temps réel et un contrôle des coûts des dépenses de l’entreprise. Avec le tout nouveau financement, la société prévoit d’accélérer son expansion internationale, en plus de l’avancement des articles. À ce jour, la société a en fait levé un peu plus de 263 millions de dollars.

Fondée en 2015, Soldo sert plus de 26 000 clients, dont Mercedes Benz, GetYourGuide, Gymshark, Bauli et Brooks Running dans plus de 30 pays à travers monde.

« Traditionnellement, les paiements d’entreprise ont eu une poignée d’approches : virements bancaires, cartes de crédit d’entreprise. Chacune de ces approches apporte un ensemble distinct de problèmes administratifs et de risques de sécurité. Et, naturellement, dès que les transactions sont terminées, il y a un brouillard de reçus, de rapports de coûts, de remboursements, de budgets et d’analyses, dont aucun n’est connecté. Soldo est l’option numérique à cette difficulté extrêmement coûteuse », décrit le PDG et créateur Carlo Gualandri.

Le cycle a été mené par le poids lourd du marché Temasek et a vu les nouveaux financiers Sunley House Capital et Citi Ventures se lancer. Le cycle a également bénéficié du soutien continu d’Accel, Battery Ventures, Dawn Capital et Silicon Valley Bank pour le financement des obligations financières.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici