mardi, 7 décembre 2021

La société berlinoise de crypto VC Greenfield One lève « le plus grand fonds de cryptographie d’Europe » avec 142,4 millions d’euros

Greenfield One, une société de capital-risque de crypto et de basée à Berlin, a a révélé la clôture de 160 millions de dollars (environ 142,4 millions d’euros) dans son 3e fonds, devenant ainsi le plus grand fonds crypto d’Europe.

L’année dernière, la société avait révélé la première clôture du 2e fonds avec un objectif de 50M€. Néanmoins, il a dû être fermé de manière anticipée en raison d’une augmentation considérable de la valeur du portefeuille après les premiers investissements financiers. Le tout premier fonds Greenfield One a été lancé début 2019.

Investisseurs dans ce tour

Le fonds existant de Greenfield One a vu la participation de l’investisseur existant Bertelsmann Investments, un géant allemand des médias qui avait également acheté le deuxième fonds de la société.

Des family offices tels que Lennertz & Co. de Hambourg, le groupe de télécommunications Swisscom, CommerzVentures, Galaxy Vision Hill, la division fonds de fonds de Galaxy Digital de Mike Novogratz et le fonds de fonds Aldea Ventures ont en fait a également acheté ce tour.

Greenfield déclare qu’il n’utilise pas de fonds publics et que tous les financiers proviennent du secteur privé.

À quoi s’attendre du troisième fonds ?

Greenfield One continuera à acheter des réseaux cryptographiques et des groupes de concepteurs qui créent une architecture ouverte, décentralisée et plus robuste du Web de demain, c’est-à-dire sur le Web 3.0.

Web3, abréviation de Web 3.0, est une vision de l’avenir du Web dans laquelle les individus fonctionnent sur des plateformes décentralisées et quasi-anonymes, au lieu de dépendre de géants de la technologie comme Google, et Twitter.

Sebastian Blum, créateur et partenaire de Greenfield One, déclare : « Le Web 3.0 s’est maintenant développé à partir de son créneau spécifique. Le rythme de développement opment est encore extrêmement élevé. Nous sommes très heureux du fort développement du volume d’investissement financier dans notre tout nouveau fonds, dans lequel d’anciens bailleurs de fonds mais aussi de plus en plus de financiers institutionnels s’impliquent afin de tirer profit des innovations du marché de la cryptographie. »

Le nouveau fonds servira à soutenir environ 35 projets. Il a déjà réalisé des investissements préliminaires dans Paladin, un protocole de financement de gouvernance, Verge, un protocole de financement décentralisé (DeFi) pour les devis conditionnels, et Darkblock, une procédure pour les droits gestion des NFT, entre autres.

Parier sur le web de demain

Fondée en 2018 par le vétéran du VC Jascha Samadi et Sebastian Blum, Greenfield One investit très tôt dans les réseaux crypto et les équipes de développeurs qui créent l’infrastructure pour le Web 3.0 en tant que couche de propriété essentielle sur le Web grâce à la technologie basée sur la blockchain.

La société poursuit une technique d’investissement axée sur la recherche et participe activement aux réseaux cryptographiques du portefeuille. grâce à ses propres installations techniques afin d’augmenter les rendements potentiels dans des méthodes aussi diversifiées que possible.

Depuis le lancement de son premier fonds en 2019, l’équipe, qui comprend des fondateurs, des développeurs et des investisseurs en cryptographie qualifiés, a actuellement investi dans de nombreux projets européens au stade de l’amorçage. Certains d’entre eux incluent NEAR, Celo, Spacemesh, Vega, Multis, Arweave, Dapper Labs et 1 pouce.

En plus des projets européens, Greenfield One a également longtemps investi dans Flow, la établie par Dapper Labs, qui a été comprise par un public plus large avec des cartes à échanger de basket-ball basées sur NFT, entre autres choses.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici