vendredi, 7 octobre 2022

La berlinoise de mobilité partagée TIER Mobility lance des vélos électriques partagés à Almere, aux Pays-Bas

TIER Movement, une société de micro-mobilité partagée basée à Berlin, a révélé mercredi qu’elle a commencé ses services à Almere aux Pays-Bas. La société indique que 50 vélos électriques partagés seront disponibles dans la ville. Cela sera mis à l’échelle d’environ 300 vélos électriques dans les semaines à venir.

D’ici fin mai, TIER utilisera également 300 cyclomoteurs électriques partagés. Les vélos électriques et les cyclomoteurs électriques de l’entreprise se trouvent à proximité des centres de transport centraux et d’autres zones trépidantes d’Almere. Des zones de stationnement ont en effet été définies en centre-ville en étroite collaboration avec les élus municipaux. Un parking flottant gratuit est possible au-delà du centre-ville.

S’exprimant sur le développement, Jesper Vis, GM de TIER pour le Benelux , déclare : « Les voitures n’ont pas leur place dans le centre-ville. Cependant, pour y parvenir, une option méritante est nécessaire. Nos vélos partagés – et plus tard les cyclomoteurs partagés – offrent désormais une alternative respectueuse de l’environnement. C’est également là que TIER et la vision de la ville d’Almere se rejoignent. Nous souhaitons modifier la mobilité pour l’excellence et Almere veut produire une ville saine et verte grâce à un mouvement partagé. »

À propos du mouvement TIER

Établi en 2018 par Lawrence Leuschner, Julian Blessin et Matthias Laug, TIER Mobility est une société de micro-mobilité partagée de scooters électriques, vélos électriques et cyclomoteurs électriques intégrés avec 30 différents fournisseurs de transports publics.

Grâce à sa plateforme , l’entreprise permet l’intégration de tous les actifs de micro-mobilité. Cela lui permet de nouer des partenariats tactiques avec des fournisseurs de transports publics et d’autres prestataires de services de déplacement, tels que Sixt, une société internationale allemande de location de voitures.

Pour expérimenter TIER, téléchargez l’application, découvrez un e-bike ou e-cyclomoteur sur la carte et déverrouillez-le en scannant le QR code. Pour terminer le vol, découvrez un endroit sûr pour vous garer, repliez la béquille, ouvrez l’application TIER et appuyez sur « Fin du vol ». Les coûts d’activation sont de 1 EUR, puis un taux de 21 cents par minute pour un vélo électrique et de 30 cents par minute pour un cyclomoteur électrique.

TIER est désormais actif dans plus de 190 villes de 20 pays en et au Moyen-Orient, en se concentrant sur l’offre de « la solution de déplacement la plus sûre, la plus équitable et la plus durable ». La société a été soutenue par des financiers tels que SoftBank Vision Fund 2, Mubadala Capital, Northzone, Goodwater Capital et White Star Capital. À ce jour, l’entreprise a en fait levé un total de 660 millions de dollars en capitaux propres et en dettes.

Complètement neutre pour l’environnement

Afin de réduire les coûts de transport et les émissions, TIER Mobility lance un groupe local de travailleurs irréversibles qui conduisent des vélos cargo électriques et des camionnettes électriques à travers Almere pour changer les batteries vides. Cela suggère que les vélos électriques et les cyclomoteurs électriques de TIER ne seront pas envoyés à un entrepôt pour être facturés. En partie depuis cela, TIER est devenu entièrement climatiquement neutre depuis janvier 2020.

Progrès récents

Auparavant ce mois-ci, la société basée à Berlin a acquis la société californienne Fantasmo, un entreprise de cartographie qui a construit un système de positionnement de caméra électronique (CPS) efficace. Il s’agit de la quatrième acquisition de TIER réalisée ces derniers mois. Avec cette offre, TIER cherche à développer un système de stationnement précis pour les scooters électriques afin de résoudre les difficultés de la conduite sur passerelle et de la conduite en tandem avec le prochain système d’assistance au conducteur basé sur la vision du système informatique de Fantasmo.

En mars 2022, TIER est entré sur le marché nord-américain avec l’acquisition de l’opérateur de vélos et de scooters électriques partagés appartenant à Ford, Spin. L’entreprise s’associera à des villes de 2 nouveaux pays, le Canada et les États-Unis, pour fournir ses services.

En octobre 2021, l’entreprise s’est associée à l’application de transport néerlandaise Gaiyo, une entreprise qui développe solutions technologiques intelligentes pour la mobilité, une collaboration qui permettra d’organiser les scooters et vélos électriques partagés de TIER au moyen de l’application de mobilité de Gaiyo.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici