dimanche, 5 février 2023

Le FEI soutient le Fonds mondial pour accélérer ses objectifs de participation au développement durable

Dans l’une de ses plus importantes contributions à un fonds de capital-risque novice, le fonds commun de placement européen a validé aujourd’hui une injection de liquidités de 50 millions d’euros dans le fonds axé sur la technologie environnementale World Fund, s’ajoutant à ses plus de 200 LP existants comprenant Ecosia et le fonds de pension de l’Agence britannique pour l’environnement.

L’investissement financier du FEI ira aux bénéficiaires du Fonds mondial européen, mais a également une « mission partielle » spécifiquement réservée à deux marchés de l’UE : l’Allemagne et les Pays-Bas.

Alain Godard, PDG d’EIF, a déclaré :  » Le marché du capital-risque des technologies environnementales en en est encore à ses balbutiements, et World Fund s’impose comme un fonds doté d’un solide historique, d’un réseau, d’hypothèses d’investissement et d’une expérience, ainsi que expertise clinique et industrielle au sein de son équipe de départ.

 » Ces aspects, ainsi que les critères de mesure du potentiel de performance environnementale du Fonds mondial, nous ont d’ailleurs convaincus de soutenir leur premier fonds, avec le soutien de la Commission européenne et nous attendons en avant pour soutenir la prochaine génération de start-ups climatiques à forte croissance à travers le continent. »

Le Fonds mondial a été fondé en 2021 et vise à soutenir les start-ups technologiques environnementales, mais avec un objectif de performance crucial. Pour être qualifiés, les investissements de portefeuille potentiels doivent démontrer qu’ils peuvent éviter un minimum de 100 millions de lots de fuites de carbone dans l’environnement.

Ces « critères rigoureux » devraient contribuer à réduire le pack technologique environnemental, garantissant Le soutien du Fonds mondial est clairement fourni aux solutions réelles de changement de l’environnement. L’équipe d’investissement financier du Fonds mondial utilise des mesures de performance climatique de référence possibles pour la prise de décision, offrant un éclat supplémentaire de fiabilité.

Le co-fondateur du Fonds mondial, Danijel Višević, a déclaré :  » Nous sommes ravis d’avoir le FEI comme point d’ancrage. LP dans le fonds I, aux côtés d’entreprises comme le fonds de pension britannique Environment Company, PwC Germany et Ecosia.

 » Nous voyons cet investissement financier historique – l’un des plus importants que le FEI ait réalisé dans un fonds de capital-risque débutant – – comme un signal fort de la sévérité de l’Union européenne face à la crise environnementale. Cela nous aidera à poursuivre notre objectif de soutenir les fondateurs qui assureront la décarbonisation à grande échelle. »

À ce jour, quelques-uns des investissements financiers les mieux reconnus du Fonds mondial ont en fait consisté en un pari précoce en finnois leader de l’informatique quantique IQM.

Les algorithmes quantiques composent une variété quasi infinie de commutateurs pour effectuer des calculs, découvrant potentiellement des réponses concrètes aux défis de la décarbonation qui n’ont aujourd’hui aucune réponse.

En dehors de l’IQM, Le portefeuille du Fonds mondial comprend également une plate-forme de fermentation de précision, World A Foods, dont les fruits et légumes sont destinés à réduire les menaces extrêmement consommables pour les forêts tropicales du monde, comme le cacao et l’huile de palme.

La contribution LP du FEI est réalisé par le biais de son nouveau programme InvestEU, axé sur la découverte de financements à long terme pour des conceptions d’organisations alignées sur la durabilité à travers l’Europe. Le FEI utilise également des « mandats » régionaux particuliers des Pays-Bas (Dutch Future Fund), Allemagne (Fonds spécial ERP) et LfA Förderbank Bayern de Bavière.

Cela fait également partie de la mission du FEI de stimuler la croissance tirée par les PME à travers l’Europe, ainsi que de porter les tâches environnementales et environnementales à 16 % de son activité générale avant la fin de cette année, et à un quart de l’activité totale du FEI d’ici 2024.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici