mardi, 16 avril 2024

Le fonds AGRI3 empoche 12,25 millions d’euros pour promouvoir des pratiques agricoles durables et stopper la déforestation

La collaboration public-privé de l’Initiative pour le commerce durable, le Fonds AGRI3, a été dévoilée le mercredi avril 5, que le Global Environment Center (GEF) a effectivement réglé un investissement financier en actions de 13,5 M$ (environ 12,25 MEUR) dans le fonds.

Le FEM est un bailleur de fonds de la sécurité de la biodiversité, de la restauration de la nature, de l’action contre le changement climatique et de la réduction de la contamination dans les pays en développement. Il a en effet participé à AGRI3 à travers sa société partenaire Preservation International (CI).

Par souci d’efficacité et d’effet, le FEM collaboration lie ses 184 pays membres avec la société civile, les peuples autochtones et le secteur privé. Il s’associe également avec soin à d’autres investisseurs environnementaux.

Actuellement, le FEM a offert plus de 22 milliards de dollars de subventions et de financements mixtes, et a mobilisé 120 milliards de dollars supplémentaires en cofinancement pour plus de 5 000 projets nationaux et locaux et 27 000 entreprises de quartier par le biais de son programme de petites subventions.

Les agriculteurs ont besoin de fonds pour des pratiques durables

Selon le Fonds AGRI3, l’une des principales causes de la détérioration de l’environnement est une augmentation de l’efficacité agricole, qui est en partie alimentée par l’augmentation de la population.

L’agriculture a contribué de manière considérable à la déforestation, à la perte de l’environnement, aux émissions de gaz à effet de serre et à la pollution des sols et de l’eau à mesure que davantage de terres sont cultivées et la production s’industrialise.

Les agriculteurs et d’autres marchés, y compris les gouvernements fédéraux, ont un rôle important à jouer pour s’assurer que des mesures appropriées sont prises. Et un financement considérable est nécessaire pour passer à un secteur agricole plus respectueux de l’environnement, à faible émission de carbone et intelligent face au climat.

La participation de cet emploi est nécessaire en raison du fait que le secteur financier traverse une période difficile fournir les services dont les agriculteurs ont besoin pour passer à des pratiques plus durables, déclare le Fonds AGRI3.

Modifier des aspects essentiels de l’agriculture, tels que l’arrosage, la replantation, la qualité des sols, la protection des forêts et des communautés/l’agriculture respectueuse de la nature, la marque -les nouveaux équipements agricoles, ou la formation, nécessitent souvent des investissements financiers à long terme.

Presque toutes les banques estiment que les risques liés à ces investissements sont indus et que les durées essentielles des prêts sont une préoccupation inutile pour respecter les des lois bancaires rigoureuses.

Le vice-président principal du financement de la préservation, Agustin Silvani, déclare : « Les instruments d’AGRI3 seront proposés aux partenaires bancaires financiers et à leurs clients pour soutenir les prêts à risque réduit et les investissements financiers qu’ils se préparent à faire dans l’agriculture chaînes d’approvisionnement. »

À propos du Fonds AGRI3

Le Fonds AGRI3 entend soutenir des tâches qui arrêtent activement la déforestation, encouragent le reboisement, contribuent à une production agricole durable fiable et à des chaînes de valeur, réduisent les émissions de carbone, et améliorer les revenus ruraux.

De plus, il offre également des outils d’amélioration du crédit et une aide technique à ces emplois.

Pour aider à la transition vers une agriculture durable, le Programme des Nations Unies pour l’environnement ( PNUE) et Rabobank ont ​​créé le Fonds AGRI3 avec leurs partenaires IDH et FMO, la Banque néerlandaise pour l’avancement de l’entrepreneuriat.

Le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas a également fait un don au Fonds AGRI3.

Le Fonds affirme que pour accroître la mobilisation mondiale et à grande échelle des capitaux publics et personnels, il s’associe à des banques d’affaires, des institutions de financement de l’avancement (DFI), des investisseurs efficaces et des investisseurs institutionnels.

Utilisation du capital

Le Fonds AGRI3 déclare qu’il utilisera le capital levé pour soutenir le financement d’activités d’agriculture durable et de préservation des forêts en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Le Fonds fait de même déclare qu’il fournira aux banques commerciales et aux autres banques des garanties et des prêts subordonnés pour réduire le risque et accélérer les propositions d’investissement financier en plus de les aider à lever des capitaux.

Selon une déclaration, la contribution du FEM aidera également AGRI3 satisfaire son objectif de lever au moins 1 milliard de dollars pour une agriculture et une utilisation des terres durables et sans exploitation forestière.

Claude Gascon, responsable des programmes au FEM, déclare : « Pour le FEM, soutenir le Fonds AGRI3 comme nos investissements dans le cadre du programme mondial de financement mixte sont essentiels pour faire avancer notre accord avec l’engagement du secteur privé à grande échelle. »

« Avec l’investissement du FEM de 13,5 millions de dollars dans le Fonds AGRI3, nous prévoyons de poursuivre notre partenariat impliquant le secteur bancaire pour catalyser la préservation transformationnelle des forêts, l’agriculture intelligente face au climat et la réparation abjecte des terres. »

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici