lundi, 30 janvier 2023

Le marché de la mode invendu basé à Amsterdam, Otrium, lève 120 millions de dollars en financement de série C et envisage une entrée sur le marché américain

Otrium, basé à Amsterdam, a levé 120 millions de dollars dans une nouvelle ronde de financement co-dirigée par BOND et Index Ventures, et a vu un investissement de suivi de 8 Roads Ventures.

round devrait propulser l’entrée d’Otrium sur le marché américain, augmenter les capacités supplémentaires de style invendu et embaucher du nouveau personnel. Dans le cadre de cet accord, Juliet de Baubigny, partenaire de base de BOND, rejoindra le conseil d’administration d’Otrium.

«La montée en puissance des achats en ligne déclenchée par la pandémie pourrait faire grimper les ventes en ligne jusqu’à 25% en les prochaines années », a déclaré Liz Bacelar, experte en technologie de la vente au détail et animatrice de podcast Innovators. « De nombreux magasins d’usine ne sont pas liés au commerce électronique et Otrium pourrait être un moteur de développement dans ce domaine. »

Actuellement, environ 12% de tous les vêtements produits restent invendus. Pour mettre cela en contexte, cela représente environ 230 millions de vêtements rien qu’en Allemagne, une population d’environ 80 millions d’habitants. Le but d’Otrium est de réduire ce nombre; compte désormais 300 magasins de mode dans son application, 3 millions de membres enregistrés et des partenariats avec des marques importantes telles que Karl Lagerfeld, Joseph, Anine Bing, Belstaff, Reiss et ASICS.

Lors de la vente de fin de saison produits via Otrium, ils conservent toujours un contrôle total sur les prix, le merchandising et la présence de leur stock excédentaire.

En plus d’aider la haute couture à trouver des placards, Otrium vient de déployer un ensemble de fonctions d’analyse élargies pour les marques qui aident à la prévision. Grâce à une meilleure compréhension de ce qui offre et de ce qui ne l’est pas, les partenaires d’Otrium ont une idée de ce qui pourrait devenir le prochain produit emblématique de leur stock.

« Notre société pense que le monde du style verra un rééquilibrage dans les prochaines années, avec plus de ventes tirées par des produits emblématiques que les marques vendent chaque année, et seront moins dépendants des nouveaux lancements saisonniers. Nous travaillons avec les marques pour les aider à comprendre lequel de leurs produits résistera à l’épreuve du temps, à quel prix et quel montant », déclare Milan Daniels, PDG et co-fondateur d’Otrium.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici