lundi, 23 mai 2022

Le MAYD de Berlin est payé dans un tour de série A de 30 millions d’euros, Lightspeed mène la parade

Apportant des médicaments sans ordonnance et des articles de droguerie aux consommateurs de Berlin, Hambourg, Munich, Francfort-sur-le-Main, et maintenant de Cologne et de Düsseldorf en moins de trente minutes (entre 8 h et minuit), la société berlinoise MAYD a a effectivement levé 30 millions d’euros lors d’un cycle de financement de série A.

La part du lion du nouveau financement sera utilisée pour poursuivre les stratégies d’expansion, en commençant par soutenir davantage les services récemment lancés à Parfumerie et à Düsseldorf. Le passeur de médicaments sans ordonnance a levé 43 millions d’euros depuis octobre 2015.

Une plate-forme de télépharmacie dans l’âme, MAYD offre à ses clients l’accès à plus de 2 000 médicaments sans ordonnance et autres articles de pharmacie sans avoir à se déplacer leur porte via une application, une aubaine quand vous vous sentez mal. Et oui, MAYD propose également une sélection de remèdes contre la gueule de bois au menu. Est-ce que ces gens connaissent leur public, ou quoi ? Ah, Berlin.

Avantage supplémentaire, ces mêmes clients peuvent utiliser le service pour consulter les pharmaciens par téléphone.

Cependant, MAYD ne sous-traite pas son réseau de coursiers-livreurs à un tiers, et ce faisant, opère également dans le domaine de la logistique, et naturellement du q-commerce. Les dirigeants de cet auteur doivent se demander si MAYD fait quoi que ce soit avec les informations qu’il recueille certainement, et ce que nous pourrions voir d’autre de la part de l’entreprise à l’avenir.

« Jusqu’à l’introduction de l’e-prescription, nous développera en permanence le service pour nos consommateurs et souhaite étendre encore notre position de leader sur le marché », a commenté le co-fondateur de MAYD, Lukas Pieczonka. « Le tour de financement nous donne une excellente occasion de convaincre encore plus de clients du service de MAYD, d’abord par la promotion du design dans différentes villes d’Allemagne. »

Le tour de financement de série A de 30 millions d’euros de MAYD a été mené par le tout nouveau financier Lightspeed Venture Partners, suivi des investisseurs précédents Target Worldwide, 468 Capital et Earlybird.

« Le groupe MAYD nous a convaincus très tôt avec son concept et a prouvé en Allemagne que la demande pour un plate-forme de livraison numérique autour des articles de pharmacie est incroyable. Le marché américain nous a en fait montré par différents exemples que le potentiel va bien au-delà de la simple vente de produits pharmaceutiques, et nous pensons que la chance dans toute l’Allemagne et le reste de l’ est encore plus grande », a commenté Paul Murphy de Lightspeed. « Enfin, le groupe autour des 2 fondateurs Lukas et Hanno nous a motivé. »

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici