dimanche, 27 novembre 2022

Le Royaume-Uni perçoit 360 millions de livres sterling auprès de Big Tech via la taxe sur les services numériques

Le Royaume-Uni a collecté 360 millions de livres sterling auprès des grandes entreprises américaines grâce à la taxe sur les services numériques (DST) au cours de l’année d’imposition 2020/21, soit plus que la quantité collectée via l’impôt sur les sociétés.

Dans un rapport publié aujourd’hui par le National Audit Office (NAO), il a été révélé que les revenus du gouvernement générés par la DST étaient supérieurs aux prévisions initiales. Le HMRC a prédit en juillet 2019 que la taxe numérique rapporterait 275 millions de livres sterling, soit 30 % de moins que le chiffre réel.

Le rapport a également révélé que la plupart des organisations numériques concernées payaient plus en DST qu’elles ne le faisaient en société de base. Taxe, qui a vu un chiffre global levé de ₤ 351m.

La DST a été introduite en avril 2020 pour taxer les entreprises numériques qui fournissent des plateformes de réseaux sociaux, un moteur de recherche en ligne ou des marchés en ligne et ont un chiffre d’affaires international de plus plus de 500 millions de livres sterling, dont au moins 25 millions de livres sterling provenant d’utilisateurs britanniques.

Les entreprises concernées par la taxe incluent les géants de la technologie aux tels que Google, Amazon, Meta, Apple et eBay.

« La taxe sur les solutions numériques a prospéré en levant davantage d’impôts auprès d’une énorme entreprise numérique et a en fait rapporté plus d’argent que prévu au cours de sa première année », a déclaré Gareth Davies, directeur de NAO.

« Néanmoins, HMRC pourrait encore faire face à des difficultés pour faire respecter la conformité, en particulier parmi les groupes sans e physique existence au Royaume-Uni. Il devrait garantir que les grandes entreprises numériques opérant au-delà des frontières du Royaume-Uni sont au courant de la taxe et s’y conforment. »

HMRC n’a pas encore identifié de problèmes de non-conformité de la part des organisations concernées, cependant, les vérifications sont toujours en cours en cours.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici