mercredi, 22 septembre 2021

Le suédois Truecaller a l’intention de s’inscrire au Nasdaq Stockholm ; cherche à lever plus de 98 millions d’euros en introduction en bourse

Truecaller, un site suédois d’annuaire de téléphones portables et un service de reconnaissance d’appelants, a révélé son intention de noter ses actions de classe B sur le Nasdaq Stockholm. Selon les conditions du marché, la cotation devrait être achevée au cours du quatrième trimestre 2021, affirme l’entreprise.

Alan Mamedi et Nami Zarringhalam, cofondateurs de Truecaller, prévoient de contrôler la majorité des droits de vote de l’entreprise en détenant des actions de catégorie A. Cependant, Mamedi n’a pas divulgué le ratio des droits de vote entre les deux classes d’actions.

Selon l’entreprise, « l’Offre devrait inclure des actions de classe B existantes , utilisé par des investisseurs existants spécifiques, et de nouvelles actions de catégorie B fournies par la Société qui devraient fournir à Truecaller un produit brut (avant la réduction des coûts liés à l’Offre) d’environ SEK 1B (environ 116,3 M $ ou 98,4 M EUR) « 

L’entreprise se prépare à utiliser les bénéfices nets « pour les fonctions commerciales générales et à fournir une polyvalence stratégique pour les acquisitions opportunistes. »

Alan Mamedi, PDG de Truecaller, commente : « L’un des nos objectifs cette année ont en fait été de préparer Truecaller pour une introduction en bourse. Grâce aux commentaires positifs que nous avons reçus d’investisseurs potentiels, il est très étonnant de passer à l’étape suivante dans ce processus. Malgré le fait que nous sommes depuis douze ans notre incroyable voyage, nous pensons que ce n’est que le début, et nous avons une stratégie claire pour continuer à croître et à établir notre produit et services. »

Financement garanti de 83,4 millions d’euros

Créé en 2009, Truecaller est soutenu par des investisseurs de premier plan, dont Sequoia Capital India, Atomico, Kleiner Perkins et OpenOcean. Jusqu’à présent, la société a levé 98,6 M$ (environ 83,4 M€).

Basée à Stockholm, Truecaller est une plate-forme mondiale pour vérifier les contacts et bloquer les appels et messages indésirables. L’entreprise qui a été rentable compte environ 280 millions d’utilisateurs actifs par mois et génère des revenus grâce à des services de publicité et d’abonnement.

Considérant que son lancement, l’application Truecaller a été téléchargée un demi-milliard de fois et a en fait identifié et bloqué 30 milliards d’appels indésirables. Selon l’entreprise, elle a développé une base de données complète d’environ 5,7 milliards d’identités téléphoniques uniques.

Nouveau président désigné

Plus tôt ce mois-ci, TrueCaller a nommé Bing Gordon, associé de la société de capital-investissement Kleiner Perkins Caufield & Byers, en tant que nouveau président, remplaçant Nami Zarringhalam. Bing Gordon a travaillé comme principal responsable de la création chez Electronic Arts et conseiller spécial du conseil d’administration d’Amazon.

Parlant de l’introduction en bourse, Bing Gordon, président du conseil d’administration de Truecaller, remarque : « Répertorier l’entreprise et élargir la base d’actionnaires est une prochaine étape naturelle pour son avancement. Le conseil d’administration est heureux d’avoir soutenu les créateurs et les membres du personnel qui développent la plate-forme pour aider plus de personnes et d’entreprises à se concentrer sur qui et ce qui est très important. Je suis précis que Truecaller ne fait que commencer. « 

Booster le fonctionnement développement des revenus

Truecaller a connu un fort développement, avec un résultat d’exploitation atteignant 492 millions de SEK (environ 48,4 millions d’euros) en 2020, contre 190 millions de SEK (environ 18,7 millions d’euros) en 2018, représentant un taux de développement annuel de 61 pour cent pour la période.

Les bénéfices d’exploitation au premier semestre 2021 ont atteint 425 millions de couronnes suédoises (environ 41,8 millions d’euros), soit une augmentation de 151% par rapport au premier semestre 2020. La société a atteint une marge d’EBITDA ajusté de 34% au premier semestre 2021. , ce qui représente une augmentation de 45 points par rapport à une marge d’EBITDA ajusté de -11 % pour le premier semestre 2020.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici