lundi, 6 février 2023

Un nouveau label pour aider plus de femmes à investir : RYSE lance un financement participatif d’un million d’euros

RYSE, une société de certification basée à Paris qui souhaite utiliser l’IA pour juger les institutions financières en fonction de critères d’investissement inclusifs pour les femmes, tente de lever au moins 1 million d’euros grâce à sa première campagne de financement participatif, qui doit débuter les 15 et 16 décembre.

Les fonds participatifs sont affectés à la première itération du processus de certification automatisé de RYSE. RYSE prévoit d’ouvrir la campagne le 15 décembre via le portail de financement participatif Proximea ; les abonnements universels seront acceptés à partir du lendemain.

RYSE essaie de remédier à la grande disparité entre les sexes dans les classes d’actifs. Ses chiffres indiquent que moins d’un tiers des femmes se sentent habilitées à investir, ce qui rend plus difficile la constitution d’un patrimoine avant la retraite, quatre sur cinq se retrouvant avec des régimes de retraite « moins favorables » que les hommes.

La startup française estime qu’il peut y avoir jusqu’à 3,1 billions d’euros d’épargne inutilisée détenue par les femmes à l’heure actuelle. Rien qu’en France, elle estime qu’un redressement économique de 6 milliards d’euros serait atteint si au moins 1 % de cette épargne était injectée dans « le circuit économique productif. »

RYSE devrait être prêt à être lancé en au deuxième trimestre de l’année prochaine, avec un Déploiement à l’échelle de l’Europe prévu avant la fin de 2023 et au-delà à partir de 2024. L’entreprise a pour objectif de générer un chiffre d’affaires de 1 million d’euros en 2023, pour atteindre 5 millions d’euros d’ici deux ans.

PDG de l’entreprise Paloma Castro affirme que la technologie basée sur l’IA s’avérera être le « chaînon manquant » dans la réalisation du potentiel d’investissement des femmes. Il y a aussi un cas d’impact convaincant, dit Castro, car les objectifs sociaux et économiques sont les principales justifications de l’investissement pour la plupart des femmes de moins de 40 ans.

« RYSE est le chaînon manquant entre l’immense potentiel d’investissement des femmes et l’intérêt des institutions financières à intégrer de nouvelles normes d’inclusion », a déclaré Castro.

Le président de Proximea, Alexandre Toussaint, a ajouté : « Nous sommes totalement en phase avec les convictions et les valeurs de RYSE, et nous sommes fiers de pouvoir les accompagner dans cette opération de financement participatif.

« Nous voulons fédérer une large communauté d’Ambassadeurs afin de construire ensemble la finance inclusive. Accessible à partir de 1 000 €, notre volonté est de contribuer à renforcer l’engagement des femmes dans le financement de l’économie réelle. »

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici