vendredi, 9 décembre 2022

VC Earlybird, basé à Berlin, déploie ses ailes à Londres

Earlybird, investisseur en capital-risque paneuropéen basé à Berlin, a ouvert un bureau à Londres pour étendre sa présence au Royaume-Uni.

Le bureau de Londres, situé près d’Oxford Circus, « servira de tremplin » pour connecter ses investisseurs aux fondateurs et entrepreneurs technologiques britanniques et irlandais.

Fondée en 1997, Earlybird investit dans des entreprises technologiques en phase de démarrage – principalement des entreprises d’amorçage et de série A – à travers Europe.

La majorité de ses investissements ont été réalisés dans des startups allemandes, dont la néobanque berlinoise licorne N26.

Il a également soutenu plus d’une douzaine d’entreprises britanniques, dont Payable, Cerbos, Tilt et fondées à Londres mais à Boston, Snyk, dont le siège est aux États-Unis.

Earlybird cherche à attirer davantage de startups basées au Royaume-Uni au début de leur croissance. Elle a mis en place une équipe dédiée de sept personnes opérant à partir du nouveau bureau de Londres. Trois d’entre eux sont des professionnels de l’investissement, a déclaré un porte-parole d’Earlybird à UKTN, tandis que le personnel de ses bureaux européens « fréquentera l’emplacement ».

L’équipe des relations avec les investisseurs de Londres est dirigée par Vincenzo Narciso et comprend Elle Muller et Anya Maine. L’équipe d’investissement est dirigée par Akash Bajwa.

Les investissements d’Earlybird varient entre 100 000 € et 10 millions d’euros, de la phase de pré-amorçage à la phase de croissance. Sa dernière clôture de fonds a eu lieu en mai de cette année, le Earlybird Digital West Fund VII obtenant 350 millions d’euros et lancé en France, qui a coïncidé avec le lancement d’un bureau à Paris.

Narciso, partenaire et responsable des relations avec les investisseurs pour Earlybird Digital West, a décrit l’expansion de Londres comme « une autre étape importante de notre évolution ».

Selon les données de Dealroom, la majorité des investissements d’Earlybird ont été réalisés dans des startups de logiciels d’entreprise, suivies par les technologies de la santé et les technologies financières.

Elle gère plus de 2 milliards d’euros d’actifs et s’est retirée de huit introductions en bourse. Le porte-parole d’Earlybird a confirmé à UKTN qu’il chercherait des opportunités d’investissement au-delà de la capitale britannique.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici