dimanche, 22 mai 2022

La direction d’IBM en Asie-Pacifique change de mains

Brenda Harvey (IBM)

Crédit : IBM

Après un peu plus de 2 ans en tant que superviseur général d’IBM pour l’Asie-Pacifique, Brenda Harvey quitte ce poste, laissant la place à Paul Burton, ancien cadre supérieur d’IBM et ex-PDG de Mastech Infotrellis, pour entrer dans le top local emploi.

IBM a dévoilé sa consultation d’Harvey en tant que directeur général de l’Asie-Pacifique en janvier 2020, suite à la démission de Harriet Green. La consultation a vu Harvey, qui était auparavant superviseur général du secteur public d’IBM aux États-Unis, transféré à Singapour depuis New York.

Le départ de Harvey, qui est désormais sur le point de retourner aux pour occuper un poste de direction au sein d’IBM, voit Burton assumer la responsabilité de toutes les questions tactiques et fonctionnelles liées aux ventes, au et aux services d’IBM. et des opérations de livraison dans toute la région Asie-Pacifique.

Le mandat géographique de Burton comprend l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Asie du Sud-Est, la Corée, l’Inde et la grande Chine, comprenant de Hong Kong et de Taïwan.

En outre, Burton a été chargé de jouer un rôle crucial en permettant aux capacités d’IBM à travers ses centres internationaux d’études de qualité et de recherche et de laboratoires d’innovation dans la région Asie-Pacifique. Burton rejoint IBM après Mastech Infotrellis, un partenaire IBM Global Elite et le système d’organisation des données et de l’analyse du groupe de services informatiques basé aux Mastech Digital, où il était PDG. En tant que PDG de Mastech Infotrellis, Burton a supervisé l’expansion de l’empreinte mondiale de l’entreprise tout en incluant des offres de services flambant neuves et séparées à sa pile technologique.

Burton a précédemment travaillé chez IBM auparavant dans sa profession, pendant laquelle il a occupé de nombreuses fonctions de direction aux et en Asie, travaillant dans les sociétés d’applications logicielles et de conseil d’IBM. Il a également enregistré des périodes chez Genpact et Hewlett-Packard.

« Après plusieurs années loin d’IBM, je reviens à une entreprise nettement différente, à la fois en termes de portefeuille et de capacité à offrir de la valeur aux clients qui continuent d’être touchés par la numérisation et les résultats de la pandémie, » dit Burton.

« L’IBM d’aujourd’hui s’est recentré autour de 2 sources principales de valeur client : l’innovation et l’expertise de l’entreprise, tandis que l’ensemble du portefeuille a en fait été réorienté autour des deux technologies les plus transformationnelles de notre époque : le cloud hybride et l’IA [intelligence artificielle]

« Je suis à la fois énergisé et ravi de pouvoir apporter cette valeur à nos clients », a-t-il ajouté.

La consultation vient à la fin d’un durée du changement chez IBM, avec Kyndryl, l’entité commerciale anciennement appelée système de solutions d’installations gérées d’IBM, étant officiellement séparée du vaisseau mère début novembre 2015, après plus de douze mois de planification.

En savoir plus :

  • IBM et Acclivis collaborent pour le déploiement régional de Cloud Satellite
  • Kyndryl envisage de nouveaux horizons dans l’ASEAN

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici