jeudi, 29 septembre 2022

Les acquisitions pèsent sur les résultats de Capgemini A/NZ

Crédit : fourni

Le chiffre d’affaires net de Capgemini A/NZ a été touché, passant de 9,7 millions de dollars australiens à 1,3 million de dollars alors que les revenus sont passés de 417,7 millions de dollars australiens en 2020 à 566 millions de dollars australiens pour l’exercice clos le 31 décembre.

L’intégrateur mondial de systèmes a réalisé des acquisitions majeures en 2015, notamment RXP Provider (86,7 millions de dollars australiens), Empired (233 millions de dollars australiens) et Acclimatation (61 millions de dollars australiens), dépensant 380,9 millions de dollars.

RXP employait 550 professionnels et a étendu l’existence de Capgemini sur le marché, en particulier dans les domaines de Service Now, du cloud et de l’avancement des applications personnalisées. Il incluait également l’entreprise numérique innovante « The Works ».

D’autre part, l’acquisition d’Empired et de son La filiale néo-zélandaise détenue par Intergen a fourni à Capgemini une utilisation sur les marchés néo-zélandais et américain, apportant une capacité considérable dans les domaines du numérique, du cloud et en particulier dans l’espace Microsoft, en particulier avec Azure et Caractéristiques 365. Cette acquisition a ajouté 1100 professionnels de l’informatique.

Empired et Intergen ont été officiellement rebaptisés Capgemini à partir du 1er juillet.

L’ajout d’Acclimatation a amené près de 100 spécialistes SAP sur leur liste de paie, améliorant considérablement sa capacité dans l’espace SAP.

Dans son rapport financier, Capgemini a révélé qu’il avait mis en place une équipe dédiée système de gestion, qui comprend des agents de toutes les fonctions cruciales du groupe, et a exécuté une série de directives, de procédures et de processus de groupe de courte durée pour gérer la pandémie sur 2 fronts : la sécurité des membres du personnel et la connexion de l’organisation.

Cela impliquait un déploiement massif du travail à domicile systématique dans tous les pays touchés par la pandémie et l’introduction de la rotation fonctionnelle pour les missions qui devraient être menées sur place.

« A ce stade, le groupe estime rester en mesure, notamment grâce à ses capacités digitales, d’assurer la connexion des services vitaux aujourd’hui demandés par ses clients », précise Capgemini. « Néanmoins, les avancées futures de la pandémie de et les incertitudes quant à sa durée, pourraient réellement augmenter considérablement le niveau de risque lié à l’environnement dans lequel le Groupe opère. »

Lire la suite :

  • Capgemini ouvre un laboratoire d’innovation numérique à Melbourne
  • Les entreprises technologiques australiennes prennent en charge la déclaration fiscale

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici