vendredi, 12 août 2022

Les organisations ont appris à aimer Kubernetes : l’utilisation en production est élevée

Kubernetes apporte de la valeur à l’entreprise et est sur le point de remporter une part croissante du travail de production. Presque tous les répondants à une étude de Dimensional Research ont déclaré qu’ils prévoyaient de faire évoluer et de diversifier leurs infrastructures Kubernetes d’une manière ou d’une autre au cours de l’année à venir.

Il est important de noter que Kubernetes s’étend actuellement au-delà des environnements familiers du cloud public et de l’information. 35 % des participants publient déjà Kubernetes à la périphérie.

La croissance s’accompagne d’une complexité accrue, et actuellement, les participants qui utilisent le plus Kubernetes – avec plus de clusters et plus de distributions, dans plus d’environnements tels que edge et avec plus d’aspects d’applications logicielles dans leur « pile » tels que le suivi, la sécurité, l’entrée ou le maillage de services – rencontrent des défis plus considérables.

Les scientifiques ont découvert qu’en plus d’une rareté des capacités et des effectifs nécessaires pour suivre la célèbre courbe de connaissance élevée de Kubernetes, les entreprises ont signalé qu’elles ne disposaient pas de capacités de gestion matures, telles que la gestion multi-cluster et les garde-fous de niveau entreprise, pour garder le contrôle de leurs environnements. La majorité des participants ont déclaré qu’ils étudiaient de nouvelles plates-formes de gestion industrielle pour résoudre ce problème.

L’utilisation de Kubernetes dans la production est élevée et croissante à mesure que les organisations voient les avantages de Kubernetes

Soixante pour cent des participants ont déclaré que Kubernetes était leur choix ou simplement méthode pour déployer de nouvelles applications de production, avec 43 % de tout le travail déjà en K8 aujourd’hui. 90 % prévoient d’ajouter de nouvelles applications et 79 % prévoient de migrer les applications existantes vers les K8 au cours des 12 prochains mois.

De nombreuses distributions, environnements et composants d’applications logicielles augmentent la complexité et la variété des K8.

La moitié des personnes interrogées exécutent davantage plus de 10 clusters, et 80 % prévoient d’ajouter ou de développer leurs clusters. Soixante-dix-huit pour cent utilisent Kubernetes dans plusieurs environnements (tels que plusieurs clouds, centres de données virtualisés, bare metal et edge). Quatre-vingt-neuf pour cent utilisent déjà plus d’une distribution Kubernetes en production et 76 % ont plus de cinq composants d’application logicielle uniques dans leur pile d’infrastructure Kubernetes.

Les difficultés sont généralisées et ceux qui ont des environnements plus complexes et des piles K8s voient plus de problèmes

Quatre-vingt-dix-huit pour cent déclarent avoir des difficultés à exécuter Kubernetes en production, les deux tiers déclarant souffrir de problèmes de disponibilité et d’efficacité en raison de l’interopérabilité des aspects de leur pile logicielle. 86% disent que lorsque vous utilisez de nombreux environnements Kubernetes, les difficultés augmentent considérablement. Ceux qui ont plus de clusters ont signalé plus d’obstacles dans tous les domaines.

Edge K8s est engageant, mais ceux qui l’ont réellement essayé l’ont trouvé extrêmement difficile. sur leur marché. Cinquante-cinq pour cent prévoient que leur utilisation de Kubernetes en périphérie augmentera au cours des 12 prochains mois. Mais 72 % disent qu’il est trop difficile de publier et de gérer Kubernetes sur les gadgets périphériques. Ceux qui utilisent déjà la périphérie aujourd’hui ont signalé des obstacles plus importants qu’ils ne l’avaient prévu, ayant pour la plupart de nombreux clusters à gérer à grande échelle.

Kubernetes a une courbe d’apprentissage élevée et le manque de capacités est réel. Cependant, les répondants ne sont pas d’accord sur la manière dont leurs services s’attaquent it

Quatre-vingt pour cent ont déclaré que Kubernetes a une courbe d’apprentissage plus abrupte que de nombreuses technologies qu’ils utilisent, et le manque de talents/ressources était le principal défi cité par des contributeurs et des gestionnaires spécifiques, qui ont désigné la formation comme la meilleure tactique pour le résoudre. Les vice-présidents et les répondants de niveau C n’ont pas classé la pénurie de compétences comme un problème majeur : une tension qui doit être résolue.

Les plates-formes de gestion d’entreprise sont prêtes pour la croissance

Seules 34 % des entreprises utilisent une option industrielle pour gèrent leurs environnements Kubernetes, mais plus de 53 % prévoient ou envisagent d’adopter parmi ces plates-formes. La meilleure capacité qu’ils essaient de trouver ? Un seul outil pour déployer et gérer tous les clusters Kubernetes dans plusieurs environnements. Ceux qui disposent aujourd’hui d’une plate-forme de gestion industrielle étaient 3 fois plus susceptibles de se déclarer « très satisfaits » de leur expérience totale de Kubernetes.

« L’adoption de Kubernetes continue d’être l’un des endroits les plus intéressants et les plus dynamiques de l’entreprise. l’innovation », a déclaré Diane Hagglund, directrice de Dimensional Research et auteur de l’étude. « Les informations révèlent clairement la valeur des versions massives de Kubernetes en production, tout en soulignant la complexité croissante des environnements d’exploitation. Plus précisément, le haut niveau d’intérêt manifesté par les parties prenantes de Kubernetes pour les plates-formes de gestion commerciale est une indication forte d’une maturité croissante », a déclaré Tenry Fu, PDG de Spectro Cloud.

« Kubernetes se développe rapidement en devenant le première option pour les applications nouvelles et existantes en production – et cette croissance se traduit par des environnements Kubernetes qui ne sont pas simplement plus grands, mais plus compliqués et plus diversifiés », a déclaré Fu. « Les organisations ne devraient pas être contraintes dans leur choix des environnements, des distributions et les aspects logiciels constituent la meilleure pile K8 pour leur travail, mais notre étude a révélé que des piles plus compliquées produisent des obstacles importants pour les organisations qui ne disposent pas des ressources de groupe et des outils de gestion pour garder le contrôle. Les choix que les entreprises font maintenant dans ces domaines détermineront dans quelle mesure elles peuvent continuer à tirer parti de Kubernetes à mesure qu’elles évoluent, en particulier en acceptant de toutes nouvelles opportunités telles que les charges de travail en périphérie. »

.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici